Moscou explique ce que les USA doivent faire pour améliorer leurs relations avec la Russie

© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Accéder à la base multimédiaБрифинг официального представителя МИД России М. Захаровой
Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой - Sputnik Afrique, 1920, 08.11.2021
S'abonnerTelegram
Fermeture de consulats, réduction du personnel consulaire, difficile procédure de délivrance des visas… Selon Maria Zakharova, les États-Unis doivent entreprendre des mesures pour sortir "de l’impasse" avec la Russie. Et la numéro trois de la diplomatie américaine, Victoria Nuland, serait déjà revenue chez elle pour accomplir cette "mission".
La tendance à la détérioration des relations avec la Russie n’est pas nouvelle, et pour l’améliorer, Washington doit prendre des mesures, a estimé le 7 novembre à la chaîne de télévision Rossiya 1 la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.
La procédure de délivrance des visas a été l'un des principaux thèmes abordés lors de la visite en Russie de la numéro trois de la diplomatie américaine. Et selon Mme Zakharova, Victoria Nuland a quitté le pays avec une "mission" pour résoudre cette crise.
"S'ils veulent continuer à cheminer, pour l’avenir des relations bilatérales, y compris dans ce sens, ils doivent entreprendre un certain nombre de mesures pratiques. Et ce, pour débloquer la situation qu'ils ont eux-mêmes amenée dans une impasse", a-t-elle déclaré.

Tensions avec les États-Unis

Depuis la mi-mai, l'ambassade des États-Unis à Moscou a suspendu tous les services de délivrance de visas non diplomatiques pour les non-immigrants, liant cette mesure à la décision des autorités russes d'interdire l'embauche de personnel local et étranger. La prestation de services consulaires par les diplomates américains aux consulats d'Ekaterinbourg et de Vladivostok a également été suspendue.
En octobre dernier, le département d'État américain a décidé d'inclure les Russes qui veulent demander un visa dans la catégorie des "Homeless Nationalities" ("nationalités sans domicile"). Cette liste contient des pays soit où les États-Unis ne possèdent pas de représentation consulaire, soit des pays où la situation politique ou sécuritaire est si précaire ou incertaine que le personnel consulaire limité n’est pas autorisé à traiter les demandes de visa. Au total, cette liste comprend 10 États, dont la Syrie, la Somalie, l'Iran et le Venezuela.
Les Russes doivent désormais demander leur visa américain à Varsovie, en Pologne, selon le département d’État. Dans le même temps, l’ambassade américaine à Moscou a affirmé le 24 octobre à Sputnik que les citoyens russes pouvaient demander un visa de non-immigrant dans n'importe quelle ambassade ou consulat des États-Unis.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала