La France se prononce sur la tentative d’assassinat du Premier ministre irakien

© Sputnik . Oxana BobrovitchLa tour Eiffel , vue aérienne de Paris
La tour Eiffel , vue aérienne de Paris - Sputnik Afrique, 1920, 07.11.2021
S'abonnerTelegram
L’attaque au drone visant la résidence de Moustafa al-Kazimi, Premier ministre irakien, a été condamnée par le ministère français des Affaires étrangères "avec la plus grande fermeté". Paris a également déclaré apporter "son plein soutien au processus démocratique" en Irak et se tenir aux côtés des autorités et peuple irakiens.
La tentative d’assassinat du Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, a été condamnée "avec la plus grande fermeté" par le ministère français des Affaires étrangères, dans un communiqué publié ce 7 novembre.
Paris a également réaffirmé son "plein soutien au processus démocratique en Irak marqué récemment par l’organisation satisfaisante des élections législatives par le gouvernement irakien" et a déclaré rejeter "toute forme de déstabilisation du pays, de violence et d’intimidation".
Et d’ajouter: "La France se tient aux côtés des autorités et du peuple irakiens et appelle à la retenue et à l’apaisement".

Attaque à Bagdad

La résidence de Moustafa al-Kazimi, le chef du gouvernement irakien, a été prise pour cible par une attaque au drone, dans la nuit du 6 au 7 novembre. Deux des trois aéronefs ont été neutralisés par les forces de sécurité, alors qu’un drone a frappé l’immeuble.
Le Premier ministre s'en est sorti sain et sauf. Selon une source de Reuters, six gardes du corps de l’homme politique ont été blessés.
Le gouvernement du pays a qualifié l’attaque de tentative d’assassinat, tandis que certains pays, dont les États-Unis, la Turquie, le Qatar, la Jordanie et les Émirats arabes unis ont dénoncé un "acte terroriste". Pour l’heure, personne n’a revendiqué cette attaque survenue dans un contexte politique tendu.
Les faits ont eu lieu deux jours après des affrontements violents entre forces de l’ordre et manifestants qui s'opposent aux résultats prélimitaires des élections législatives du 10 octobre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала