"Je ne vais pas me cacher derrière mon petit doigt": Zemmour sur ses ambitions présidentielles

© AFP 2022 NICOLAS TUCATEric Zemmour
Eric Zemmour - Sputnik Afrique, 1920, 07.11.2021
S'abonnerTelegram
Confiant sur BFM TV qu’il ne veut pas "laisser tomber" "un nombre croissant de Français" qui entendent ses idées, Éric Zemmour affirme que se porter officiellement candidat n’est qu’une question de date pour lui.
S’il dévoile quelque peu ses intentions présidentielles, Éric Zemmour n’a toujours pas présenté sa candidature pour 2022 officiellement. Invité ce 7 novembre sur le plateau de BFM TV, le polémiste explique qu’il veut «choisir [s]on moment».
«Vous verrez bien, quand j’aurai décidé si je le suis ou pas, je le dirai, et tout le monde sera content. J’ai toujours fait de la politique, je continue à en faire plus que jamais», a-t-il lancé ce dimanche.
Celui qui vient de sortir l’ouvrage La France n’a pas dit son dernier mot a tenu à mettre en avant le succès exceptionnel de ses ventes.
«Mes idées portent, on voit que mes livres sont appréciés, le dernier se vend beaucoup. […] C’est ça, d’ailleurs, le grand changement par rapport à mes livres précédents, je ne vais pas me cacher derrière mon petit doigt: les gens qui viennent veulent que je sois candidat à la présidentielle et veulent que je sois Président de la République», a indiqué l’ancien journaliste du Figaro.
«Potentiellement au second tour»
Pointant l’absence de toute dynamique positive chez ses potentiels rivaux depuis des mois dans les baromètres de popularité, Éric Zemmour a souligné que la sienne a été la seule au mois de septembre. Même si cette dynamique a un peu ralenti par la suite, un sondage dont il a pris connaissance et qui devrait sortir demain dans Le Figaro devrait lui faire gagner un point.
«Je suis potentiellement au second tour, qui l’eût cru il y a un mois? Même pas moi», lance-t-il.
«Mon discours, mes diagnostics, mes solutions sont entendus par un nombre croissant de Français. Donc je ne vais pas laisser tomber ces gens-là», indique-t-il en ajoutant qu’il veut «choisir [s]a date, […] la façon avec laquelle [il] le dira».
«Tout est en place. Il ne reste plus qu'à me décider et à appuyer sur le bouton, et à décider du jour et de la manière», affirme-t-il.
Vers la création d’un parti?
Interrogé pour savoir s’il envisage de créer un parti en vue de la course présidentielle, Éric Zemmour indique qu’il n’est pas «un homme de parti» et qu’il est «dans le combat pour la France».
«Il y a déjà des gens qui ont créé une structure partisane qui s'appelle 'Les Amis d'Éric Zemmour', qui reçoit les dons, je précise qu'il n’y a pas un sou pour moi, qui cherche les parrainages, etc. Donc vous voyez, la structure minimale existe.»
«Vous savez, Emmanuel Macron a démontré qu’on pouvait être élu et être Président de la République sans véritable parti politique, puisque LREM n’a jamais vraiment existé», a encore balayé l’essayiste.
Pour Zemmour, les candidats des Républicains ne font leur campagne que «pour être le Premier ministre de Macron».
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала