Un Américain prend feu après avoir été tasé par la police

© AP Photo / Toby TalbotUn taser
Un taser - Sputnik Afrique, 1920, 06.11.2021
S'abonnerTelegram
Alors que les chiffres témoignent de nombreux cas mortels d’utilisation du pistolet à impulsion électrique aux États-Unis, un incident grave a récemment eu lieu dans l’État de New York. Un homme qui s’était aspergé de désinfectant a pris feu après qu’un policier a eu recours à un Taser.
Un homme de 29 ans présentant des brûlures graves a été amené dans une unité de soins intensifs à l'hôpital universitaire Upstate de Syracuse, dans l’État de New York, après avoir pris feu dans un bureau de police. Selon le Times Union, l’incident a eu lieu le week-end dernier et est lié à l’utilisation d’un pistolet à impulsion électrique par un agent de police.
D’après les données préliminaires, l’homme, probablement en état d’ébriété, s'est versé dessus du désinfectant pour les mains et a eu une confrontation avec des policiers. Pour le moment, les circonstances dans lesquelles l’homme s’est aspergé ce liquide et si les policiers l'ont vu le faire restent inconnues.
Un ancien enquêteur principal de la police d'État, a confirmé que les agents avaient déployé un Taser pour maîtriser cet homme qui leur était familier depuis des rencontres passées.
"Je pense qu'ils craignaient qu'il ne se blesse, et c'est ainsi que cela a commencé. Il y a encore des détails que nous essayons d’établir", a-t-il précisé, avant de qualifier l'incident d'"horrible".
Une source au sein des forces de l’ordre a déclaré que la victime s'était déshabillée au poste de police et s'était aspergée de désinfectant pour les mains devant des policiers avant qu'ils ne le tasent. Pourtant, l'enquêteur a refusé de commenter cette information. Il a souligné que ses officiers n’étaient pas équipés de caméras corporelles, mais qu'il y a des caméras dans le bureau de police.
Une arme dangereuse
Selon le site Fatalencounters.org, qui recueille les statistiques sur les morts lors des interventions policières aux États-Unis, au moins 919 cas létaux ont été constatés suite à l’utilisation de Taser depuis 2000. Il ne s’agit pas seulement des décès survenus immédiatement mais aussi des morts qui ont eu lieu parfois des heures après l’utilisation de l’arme.
En France, le rapport 2020 de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) fait état de 2.297 utilisations du pistolet électrique contre 2.352 en 2019. Le document précise qu’en 2020 l’arme a été utilisée 753 fois en mode dissuasif, 1.333 fois en mode contact et 857 fois en mode tir.
Un cas mortel a également été rapporté cette année en France. Ainsi, le 23 juin, un homme de 34 ans est décédé à Pierrelaye (Val-d’Oise) après avoir reçu un coup de Taser de la part d’un policier lorsqu’il a tenté d’attaquer des agents avec un couteau.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала