Face à l'Iran, Israël se prépare à lancer un ballon géant de détection de missiles

© AP Photo / Israel Ministry of Defense Système de défense aérienne Sky Dew
Système de défense aérienne Sky Dew - Sputnik Afrique, 1920, 04.11.2021
S'abonnerTelegram
Préoccupé par la menace iranienne, Israël ne cesse pas d'améliorer sa défense. Ainsi, le pays envisage de déployer au-dessus de sa partie nord un ballon massif capable de détecter les missiles et aéronefs ennemis, a annoncé la Défense israélienne.
Tsahal, qui ces derniers temps s'efforce d'améliorer ces systèmes de défense antiaérienne dont le Dôme de Fer et la Fronde de David, doit recevoir également un système avancé de détection de missiles et d'aéronefs destiné au nord du pays.
Comme le montre une vidéo dévoilée par ses développeurs, Israel Aerospace Industries et TCOM, entreprise américaine spécialisée en fabrication d’aérostats, il s'agit d'un ballon massif en forme de dirigeable géant.
Si Israël maintient déjà un ensemble de systèmes radar pour détecter les menaces entrantes, le nouvel aérostat, baptisé "Sky Dew", est voué à compléter et à améliorer les capacités de défense existantes en plaçant les capteurs à une haute altitude. Le but est de détecter des missiles à longue portée, des missiles de croisière et des drones, précise le ministère de la Défense.
"Le système de capteurs surélevés offre un avantage technologique et opérationnel important pour une détection précoce et précise des menaces", a déclaré Boaz Levy, PDG d'Israel Aerospace Industries, cité par le Times of Israël.
Ces derniers mois, le système a subi des tests finaux et est en cours de préparation pour un déploiement opérationnel dans le nord d'Israël. La date précise de sa mise en place n'a pas été révélée.
"Au cours de plusieurs d’essais en vol menés ces derniers mois, nous avons démontré les capacités exceptionnelles de la défense antimissile à plusieurs niveaux d’Israël, y compris contre les missiles de croisière", a déclaré le directeur de l’Organisation de défense antimissile d’Israël, Moshe Patel.

La menace iranienne

D'après le Times of Israel, depuis septembre 2019, lorsque deux installations pétrolières du géant saoudien Aramco ont été ciblées par des drones (une attaque qu'Israël impute à l'Iran), ce genre de menace ne fait que croître, car, selon les autorités israéliennes, Téhéran continue à exporter des drones vers ses alliés houthis au Yémen, ainsi qu'en Syrie et en Irak, sans compter le Hezbollah, le Hamas et d'autres groupes palestiniens dans la bande de Gaza.
Ainsi mi-septembre, le ministre de la Défense Benny Gantz a révélé des photos d'une prétendue base iranienne qui, d’après lui, est utilisée pour former les mandataires régionaux de Téhéran à l’utilisation de drones avancés.
"L’un des outils importants que l’Iran a développé pour aider ses mandataires est un ensemble de drones qui peuvent parcourir des milliers de kilomètres, et des milliers d’entre eux sont répartis au Yémen, en Irak, en Syrie et au Liban", a déclaré M. Gantz, cité par le quotidien.
En mai, l'ancien Premier ministre Benyamin Netanyahou a annoncé que son pays avait abattu un de ces drones. Il a affirmé que l'engin avait été introduit dans l’espace aérien israélien par l’Iran depuis la Syrie ou l’Irak.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала