Deux explosions se produisent près d'un hôpital à Kaboul, des terroristes y font irruption

CC BY 2.0 / manhhai / Kabul AFGHANISTAN 1979Kaboul (archive photo)
Kaboul (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 02.11.2021
S'abonnerTelegram
Deux explosions, dont l’une commise par un kamikaze, se sont produites ce 2 novembre près d’un hôpital militaire à Kaboul. Des terroristes se sont introduits dans l’établissement, selon des témoins. Des affrontements avec des talibans* sont en cours. L'attaque a fait au moins 15 morts et 34 blessés, selon une source de l'AFP.
Deux explosions se sont produites ce 2 novembre près d'un hôpital militaire de la capitale afghane.
"Un attentat suicide a eu lieu dans un hôpital de 400 lits à côté du ministère de la Santé publique", rapporte un témoin à Sputnik. Selon lui, des coups de feu ont également été tirés après l'explosion.
Un porte-parole des talibans* a ensuite précisé sur Twitter qu’une bombe avait explosé près de l’entrée de l’établissement.
Quelques minutes plus tard, une deuxième explosion a eu lieu dans le même secteur, indique la chaîne de télévision afghane Tolo News.
Des clichés relayés par des habitants montrent un panache de fumée s'élevant au-dessus de la zone en question, située près de Wazir Akbar Khan, le quartier diplomatique de la Kaboul.
Le porte-parole adjoint des talibans*, Bilal Karimi, a déclaré à Associated Press que l'explosion visait des civils situés à l'extérieur de l'hôpital militaire Sardar Mohammad Dawood Khan.
Selon des témoins, un groupe de terroristes s’y est ensuite introduit. Des affrontements se tiennent entre сes derniers et les talibans*.
Des unités des forces spéciales sont arrivées sur place, a précisé sur Twitter Qari Sayed Khosti, porte-parole du ministère de l’Intérieur des talibans*.

Victimes

Les explosions ont certainement fait des victimes, "les détails seront communiqués plus tard", poursuit-il.
Il a dit n'avoir aucune confirmation du bilan de l'attaque, mais un responsable des services de sécurité qui a requis l'anonymat a parlé d'au moins 15 morts et 34 blessés, indique l'AFP.
L’organisation humanitaire italienne Emergency a rapporté avoir accueilli dans son hôpital au moins neuf blessés.

Kaboul visé par des terroristes

Diverses attaques djihadistes ne cessent de se produire à Kaboul depuis la prise du pouvoir par les talibans. Le 21 octobre, la ville s’est retrouvée plongée dans le noir suite à une explosion ayant frappé une ligne à haute tension.
L'État islamique au Khorasan, la branche afghane de Daech*, a revendiqué cette attaque, comme celle survenue dans une mosquée début octobre. L'attentat à la bombe a fait au moins 12 morts et 32 blessés, selon une source au sein des talibans interrogée par Sputnik. Plusieurs attaques meurtrières revendiquées par Daech ont eu lieu dans d’autres villes afghanes. Les talibans refusent toutefois de reconnaître la menace terroriste, qualifiant la présence de Daech* sur le territoire du pays de "mal à la tête".
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала