Quatre villes épinglées pour être les plus moches de France

© AFP 2022 JEAN-PIERRE CLATOTMontalieu-Vercieu, en Isère (photo d'archives)
Montalieu-Vercieu, en Isère (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 02.11.2021
S'abonnerTelegram
Ayant pour but la protection et la valorisation des paysages urbains et non urbains, l’association Paysages de France nomme chaque année les communes les plus moches du pays. Cette année, des communes situées en Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Alsace, ainsi que la ville du Havre figurent parmi les "gagnants".
L’association Paysages de France récompense avec des Prix de la France moche les différentes régions du pays en quatre catégories, à savoir Tombé dans le panneau, "Campagne" publicitaire, Mise en valeur du patrimoine, et Publicité sans modération. Cette année, parmi les endroits les plus moches de France figurent Le Havre, Montalieu-Vercieu en Isère, Dambach-la-Ville dans le Bas-Rhin et Migné-Auxances près de Poitiers.

La publicité ne décore pas le paysage

Quatre catégories de cette "compétition" sont dédiées principalement à l’exagération publicitaire qui a inondé les villes épinglées et n’orne pas des endroits culturellement et historiquement riches et beaux du pays.
Dans la catégorie "Campagne" publicitaire, le prix revient à Montalieu-Vercieu, en Isère. Une photo qui accompagne le "gagnant" sur le site de l’association montre une rue où au moins sept panneaux publicitaires sont vus côte à côte.
"Dommage cependant d’avoir laissé une face vierge bien tristounette sur l'un des panneaux, pourtant bien placé sur le trottoir", décrit avec sarcasme l’association.
Le Havre, dont le centre-ville est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, fait aussi partie des endroits les plus moches de France.
"Dans la catégorie +Publicité sans modération+, ce sont la commune du Havre (Seine-Maritime) et le publicitaire JCDecaux qui gagnent le prix", indique l’association.
De nombreuses publicités, surtout sur l’alcool, décorent cette métropole maritime française, s’établissant sur les panneaux d’affichage ou encore sur les arrêts de bus.

Encore deux régions françaises épinglées

Migné-Auxances près de Poitiers et Dambach-la-Ville dans le Bas-Rhin sont aussi sur la liste des Prix de la France moche de cette année.
Une image illustrant une vraie "forêt" de panneaux d’affichage située à l’entrée de la commune de Migné-Auxances étonne. Les organisateurs des Prix ont décerné à Migné-Auxances une récompense dans la catégorie "Tombé dans le panneau".
"Cette commune près de Poitiers méritait pourtant d’obtenir, pour son fleurissement publicitaire, les cinq fleurs d’un label qui n’en compte que quatre", déplore l’association.
Enfin, Dambach-la-Ville est reconnue comme "le gagnant" qui sait comment "valoriser" son patrimoine historique, en l’entourant de publicité moderne, ironise l’association qui accompagne cela avec une photo de "l’entrée de ville début XXIe, style +France moche+".
"Tous nos encouragements, car un effort sera encore nécessaire pour rivaliser avec les entrées de grandes villes", ajoutent les organisateurs des Prix de la France moche non sans ironie.

Les maires sont informés

Paysages de France précise que les maires de ces quatre communes, qui ont composé la liste du palmarès 2021 des Prix de la France moche, ont été informés de cette récompense et appelés à agir. L’association a mis l’accent sur le fait qu’ils ont les moyens de mener des changements, dont l’instauration ou la modification d’un règlement local de publicité, ou une demande aux préfets d’intervenir pour des publicités en infraction, afin de ne plus être reconnu comme les endroits les plus moches de tout le pays.
"Il est temps, pour de nombreux élus, d’ouvrir les yeux: veulent-ils être les complices d’une France défigurée, comme le dénonçait déjà cette émission de télé dans les années 70? Pensent-ils réellement apporter une touche de modernité au territoire qu’ils gèrent en laissant s’installer toutes sortes de dispositifs publicitaires jusque sur les trottoirs? La moindre des choses serait de demander leur avis à leurs administrés!", écrit l’association.

Le palmarès précédent

Parmi les "gagnants" de l’année précédente dans ce concours des endroits laids de la France à cause de la publicité qui les "décorent", était nommées Alès dans le Gard, Aubenas en Ardèche, Saint-Jean-de-la-Ruelle dans le Loiret et Saint-Germain-du-Puy dans le Cher avec le Prix spécial pour l’ensemble de son "œuvre".
"On ne peut plus se contenter dans les règlements de publicité de décider de la couleur de l'encadrement des panneaux ou de réduire leur taille de 12 m2 à 10,5 m2, comme on le rencontre encore dans de nombreux règlements", a ironisé l’association l’année dernière.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала