Malgré les sanctions, les violences continuent de rythmer le championnat français de football

© Photo Pixabay / AnnRosBallon de football. Image d'illustration
Ballon de football. Image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2021
S'abonnerTelegram
Les incidents dans les stades n’en finissent pas. Le match entre Toulouse et Guingamp au Stadium a été marqué par des jets de projectiles effectués des tribunes en direction d’un buteur breton. Un individu a été placé en garde à vue.
Depuis le début de cette saison, le football français fait face à la multiplication des débordements dans les stades. Cette fois-ci, c’est au Stadium de Toulouse que des jets de projectiles ont été signalés.
Après la rencontre entre le Toulouse Football-Club (TFC) et Guingamp (2-2) le 30 octobre, pour la 14e journée de Ligue 2, un supporter toulousain de 21 ans a été placé en garde à vue, dévoile La Dépêche du Midi.
Selon le quotidien, tout s’est passé alors que le joueur guingampais Frantzdy Pierrot était allé célébrer le premier but devant les spectateurs.
C’est à ce moment-là que des fans assis dans le virage Brice Taton se sont irrités. Des projectiles ont été lancés dans sa direction, notamment des bouteilles, indique le média.
Cependant, une grande partie des supporters présents n’a pas toléré ces actes, et certains ont voulu expulser les fauteurs de troubles, relate La Dépêche du Midi. Une courte bagarre a éclaté.
L’arbitre a arrêté le match pour quelques instants afin que les objets lancés soient retirés de la pelouse.
Le quotidien précise que l’un des fauteurs de trouble a été interpellé à la sortie du stade avant d’être placé en garde à vue. Il a reconnu être l’un des auteurs des jets de bouteilles, mais dit ne pas avoir touché le footballeur toulousain.
Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Toulouse.

Jets de projectiles

Les jets de projectile sont aussi devenus monnaie courante. Le 22 août, le match Nice-Marseille a été arrêté, déclaré nul, puis rejoué, après que des supporters ont envahi le terrain à la suite d'un incident qui a enflammé la rencontre. Le joueur marseillais Dimitri Payet, qui a été la cible de jets de plusieurs bouteilles en plastique, en a renvoyé une vers les tribunes, et les fans se sont déchaînés.
Une bagarre générale et des échauffourées ont éclaté impliquant joueurs, membres d'encadrement, supporters et même dirigeants en tribune présidentielle.
Un supporter niçois a été condamné à de la prison par la justice suite à ces événements.
Plus récemment, lors du match PSG-OM au stade Vélodrome, une photo de Neymar protégé par des boucliers pour tirer un corner a fait le tour d’Europe.
La Ligue française de Football, consciente de ces débordements et du ternissement de son image à l’étranger, tente d’endiguer ce phénomène, sans succès pour l’instant.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала