"Les écolos nous emmerdent", lance Dupont-Aignan après les propos de Jadot sur la chasse

© Sputnik . Irina Kalachnikova / Accéder à la base multimédiaПредвыборные выступления кандидатов в президенты Франции
Предвыборные выступления кандидатов в президенты Франции - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2021
S'abonnerTelegram
Sur fond de virulents débats autour de la chasse en France, les propos de Yannick Jadot, qui veut l’interdire pendant le week-end et les vacances scolaires, ont provoqué l’indignation non seulement des afficionados de cette pratique, mais aussi de Nicolas Dupont-Aignan. Ce dernier s’est dit être contre "l'écologie-spectacle des écolos".
Après que le candidat d'Europe-Écologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle Yannick Jadot a annoncé le 29 octobre sur BFM TV et RMC vouloir interdire la chasse pendant le week-end et les vacances scolaires, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan est monté au créneau.
Invité le 31 octobre sur BFM TV, il a dit que «les écolos nous emmerdent»:
«Les écolos feraient mieux de s'occuper de la vraie écologie, de la santé de l'homme, liée à beaucoup de produits qu'on consomme, des centrales à charbon qui polluent toute l'Europe...».
Il a aussi estimé que les Verts «se trompent d’écologie».
«Les écolos font des fixations obsessionnelles sur des sujets symboliques», a-t-il expliqué en ajoutant qu’ils laissent passer des «questions de santé publique essentielles».
Nicolas Dupont-Aignan s’est également indigné du fait qu’ils «ne font pas de propositions concrètes sur des solutions qui permettraient vraiment d’améliorer les choses».
Et malgré le fait que M.Jadot ait évoqué les nombreux accidents de chasse touchant les particuliers, le président de Debout la France a dit que «c’est l’exemple des polémiques de diversion qui n’ont pas grand intérêt».
Il a conclu être en désaccord avec «l’écologie-spectacle des écolos».

Jadot vs la chasse le week-end

Yannick Jadot a déclaré le 29 octobre sur BFM TV et RMC vouloir interdire la chasse pendant le week-end et les vacances scolaires.
Il a évoqué les nombreux accidents de chasse touchant les particuliers.
«J'interdirai la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires, je veux qu'on puisse se balader dans la nature», a-t-il dit. Mais ses propositions ont provoqué l’indignation de certains.
Par exemple, Alain Perea, député La République en marche de l'Aude et co-président du groupe d'études Chasses et territoires à l'Assemblée nationale a souligné auprès de Franceinfo que «la chasse est une des pratiques les plus encadrées en France» qui «fait partie historiquement de la culture et de la tradition française».
Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, a fustigé auprès du Parisien une prise de position «politique» et revendiqué le droit de chasser sur des terrains privés.
Cependant, selon les chiffres de l'Office français de la biodiversité, 141 victimes de la chasse et 11 morts ont été déplorées en 2020.

Des autorisations suspendues

En outre, le juge des référés du Conseil d’État, saisi en urgence par les défenseurs de la nature, a suspendu le 25 octobre les nouveaux arrêtés gouvernementaux autorisant des chasses d'oiseaux traditionnelles.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала