Lambda, Mu: la Russie enregistre de nouveaux variants du Covid sur son territoire

Médecin - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2021
S'abonnerTelegram
Malgré l’émergence de trois cas du variant Mu et d’un cas du variant Lambda du coronavirus en Russie, la souche Delta reste dominante. Selon l’agence de santé russe, jusqu'à 10 autres sous-catégories de ce variant ont été détectées sur le territoire.
Bien que la souche Delta du Covid-19 reste dominante dans le monde, l'émergence de nouveaux variants potentiellement résistants aux vaccins nourrit les craintes.
Ainsi, trois cas du variant Mu et un cas du variant Lambda ont été détectés en Russie, a déclaré le directeur de l'Institut central de recherche en épidémiologie de Rospotrebnadzor, Vassili Akimkine.
Le nouveau variant du coronavirus B.1.621, baptisé Mu, identifié pour la première fois en Colombie en janvier, a été classé fin août comme "variant à suivre" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon elle, il présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.
Identifiée sous le nom de C.37, la souche Lambda est apparue en décembre au Pérou où elle est devenue majoritaire. Elle a été désignée le 14 juin par l’OMS comme un "variant d’intérêt". Pour l’heure, elle est peu étudiée. Cependant, les scientifiques ont découvert que le Lambda présentait six nouvelles mutations dans la protéine Spike.

Le Delta et ses sous-variants

Malgré l’émergence des variants Mu et Lambda, la souche Delta du Covid-19 reste dominante en Russie. Fin septembre, l'OMS a indiqué que le Delta, présent dans 185 pays, avait largement pris la place des trois autres variants "préoccupants", Alpha, Bêta et Gamma, qui représentent désormais moins de 1% des cas séquencés. Pour autant, rien ne dit à ce stade qu'il rende les vaccins moins efficaces.
"Outre le variant de base Delta, nous rencontrons jusqu'à 10 autres sous-catégories", indique Vassili Akimkine.
Le mutant du variant Delta, baptisé A.Y.4.2, a attiré l’attention après un rapport publié par l’agence sanitaire britannique UKHSA le 15 octobre, où elle indiquait qu’il "est en train de se développer en Angleterre".
Des séquences de l’A.Y.4.2 ont également été détectées aux États-Unis, en Israël, au Portugal, au Danemark. Une poignée de cas ont été enregistrés en Russie.
Plus encore que l'apparition de variants issus de souches distinctes, les spécialistes anticipent une évolution de Delta lui-même, qui pourrait acquérir des mutations le rendant résistant aux vaccins.
"Delta, c'est le virus le plus présent. Statistiquement, c'est donc dans celui-là qu'on risque d'avoir l'apparition d'un variant de variant", a expliqué à l’AFP Jean-Claude Manuguerra.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала