- Sputnik Afrique, 1920, 13.10.2021
Russeurope Express
Les économistes ne mangent pas tous des enfants! Rendez-vous chaque semaine avec Jacques Sapir, Clément Ollivier et leurs invités pour égrener les sujets de fond qui se cachent derrière le tumulte de l’actualité.

"Le Brexit est un retour aux fondements de la démocratie"

© AFP 2022 BEN STANSALLBoris Johnson
Boris Johnson - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2021
S'abonnerTelegram
Alors que les conséquences juridiques du Brexit continuent d’occuper l’actualité, l’économiste Jean-Michel Salmon est l’invité de Jacques Sapir dans Russeurope Express. Les deux chercheurs placent les enjeux à un niveau plus politique que technique.
"La bonne foi n’est pas du côté britannique": Thierry Breton, commissaire européen, commentait ainsi le 29 octobre sur France Info les tensions entre Paris et Londres autour de la pêche dans la Manche. Plus d’un an et demi après le Brexit, plusieurs pommes de discorde persistent entre Londres et l’UE.
Dans l’émission Russeurope Express de Jacques Sapir sur Sputnik, l’économiste Jean-Michel Salmon revient à ce qu’il juge comme un échec des fondateurs de l’Union européenne:
"La construction européenne a mis l’économique avant le politique au lieu de faire l’inverse. Et sans trop dire qu’on allait vers une perte de souveraineté au niveau national via une fédéralisation de cette construction."
Car "chez les pères fondateurs, l’économique était censé être un vecteur pour aller plus loin", poursuit l’auteur du Grand abécédaire du Brexit: analyse approfondie d’une incroyable émancipation (éd. Les Trois Colonnes, 2021). "Il aurait peut-être fallu commencer par le politique et en déduire l’économique", abonde Jacques Sapir. Et de trancher:
"Le Brexit est donc un retour aux fondements de la démocratie. Il faut d’ailleurs rendre hommage à Theresa May, qui a pris en charge le Brexit alors qu’elle n’y était pas favorable au moment du référendum. Elle a ainsi probablement sauvé la démocratie britannique… et d’une certaine manière la démocratie européenne."
Le divorce britannique n’étant ainsi "pas une simple procédure juridique, le détricotage des accords liant un pays à l’UE était assurément chose complexe. Mais la question était bien essentiellement politique", insiste Jacques Sapir.
Abonnez-vous au podcast pour ne jamais manquer un épisode:
iTunes
Google Podcasts
Spotify
Deezer
SoundCloud
Ou copiez l’adresse du flux RSS dans votre application de podcast.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала