Tir fatal d’Alec Baldwin: l’armurière ignorait la présence de balles réelles

© AP Photo / Jae C. HongLe lieu du tournage du western Rust
Le lieu du tournage du western Rust  - Sputnik Afrique, 1920, 30.10.2021
S'abonnerTelegram
Alors que les actions de l’armurière du western Rust sont examinées, ses avocats ont affirmé dans un communiqué qu’elle n’avait pas eu connaissance de la présence de balles réelles dans l’arme avec laquelle Alec Baldwin a accidentellement effectué le tir mortel.
Un peu plus d’une semaine après l’accident ayant entraîné la mort de la directrice de la photographie lors du tournage du film Rust avec Alec Baldwin, l’enquête se poursuit pour déterminer les détails des faits. Ainsi, les enquêteurs examinent de près le rôle de l’armurière, Hannah Gutierrez Reed, qui avait préparé l’arme à feu avec laquelle le comédien a tiré, selon un communiqué transmis au site Deadline.
Les avocats de la femme ont affirmé qu’elle ignorait la présence de balles réelles dans l’arme, selon un communiqué cité par le site TMZ.
Le média indique que l’armurière en chef “est dévastée et complètement bouleversée par les événements qui se sont produits”.
Elle a affirmé que “le véritable coupable” était la personne “qui a introduit des balles réelles sur le plateau à son insu”, d’après la source.
Les avocats de Mme Gutierrez-Reed, cités par TMZ, ont souligné que “la sécurité est la priorité numéro un d’Hannah sur le plateau”.
“En fin de compte, ce tournage n'aurait jamais été compromis si des munitions réelles n'avaient pas été introduites. Hannah n'a aucune idée d'où venaient les balles réelles”, ont-ils noté en ajoutant que les armes étaient enfermées la nuit et pendant le déjeuner.

Une surcharge en cause?

En outre, les avocats ont accusé les producteurs de l’avoir surchargée de travail, car elle a été engagée à deux postes sur ce film. En plus d’être armurière, elle servait d'assistante clé pour les accessoires.
Ses défenseurs assurent que ce double emploi “a rendu extrêmement difficile sa concentration sur son travail d'armurière”.
Les demandes formulées auprès de la production pour avoir plus de temps de préparation des armes et des scènes de tir ont, selon elle, été rejetées, ont-ils dit dans le communiqué cité.

“L'ensemble du tournage est devenu dangereux en raison de différents facteurs, dont l'absence de réunions de sécurité”, ont conclu les avocats.

Un tir fatal

L’acteur Alec Baldwin a accidentellement tué le 21 octobre la directrice de la photographie Halyna Hutchins lors du tournage du western Rust dans l’État américain du Nouveau-Mexique et blessé le réalisateur du film, Joel Souza.
Aucune arrestation n'a eu lieu pour l’instant et les investigations se poursuivent sur les circonstances du drame survenu.
La tragédie s’est déroulée alors que l’équipe répétait une scène, d’après des documents judiciaires établis par les policiers pour obtenir un mandat de perquisition, cités par le Santa Fe Reporter.
L’acteur a appuyé sur la détente après qu’un assistant-réalisateur, qui “ne savait pas qu’il y avait des balles réelles dans l’accessoire”, lui avait donné un “cold gun”, soit une arme qui n’est pas chargée, dans le jargon du cinéma.
Le lendemain des faits, M.Baldwin, "dévasté", a indiqué sur les réseaux sociaux coopérer avec les forces de l’ordre et a exprimé son soutien à la famille de la victime.
Cependant, la procureur chargée de l'enquête a déclaré le 27 octobre que des poursuites pénales contre Alec Baldwin ne sont pas exclues à ce stade.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала