"Farce politique complète": polémique entre les USA et la Chine sur l’origine du Covid-19

© Sputnik . Kirill Kallinikov / Accéder à la base multimédiaUne unité des soins intensifs (image d'illustration)
Une unité des soins intensifs (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 30.10.2021
S'abonnerTelegram
Le SARS-CoV-2 n'a pas été créé "comme une arme biologique" et n’a "probablement" pas été conçu "génétiquement", confirme un nouveau rapport de la communauté du renseignement des États-Unis qui n’exclut pourtant pas l’hypothèse d’un incident de laboratoire. L’ambassade de Chine à Washington accuse les États-Unis de "farce politique complète".
La communauté du renseignement des États-Unis n'a pas trouvé de preuve que le nouveau coronavirus ait pu être développé "comme une arme biologique", indique un rapport publié vendredi 29 octobre par le Bureau du directeur du renseignement national sur son site officiel.

"Nous estimons que le virus n'a pas été développé comme une arme biologique. La plupart des agences estiment également avec un faible degré de confiance que le SARS-CoV-2 n'a probablement pas été génétiquement modifié. Cependant, deux agences considèrent qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour faire une évaluation dans un sens ou dans l'autre. Enfin, la communauté du renseignement estime que les responsables chinois n'avaient pas de connaissance préalable du virus avant l'apparition de l'épidémie initiale de Covid-19", note le document.

Pourtant, comme l'ajoute le rapport, la communauté "reste divisée sur l'origine la plus probable du Covid-19", mettant en avant l'exposition naturelle à un animal infecté ou un incident associé au laboratoire de Wuhan. Toutes les agences qui font partie de la communauté jugent ces deux hypothèses plausibles.
L'organisme souligne l’importance de la coopération de la Chine pour parvenir à une conclusion définitive sur l’origine du Covid-19.

La Chine réagit

Le 29 octobre, la Chine a critiqué ce rapport, dénonçant une "farce politique complète" des États-Unis.

"La décision des États-Unis de s'appuyer sur son renseignement plutôt que sur des scientifiques pour retracer l’origine du Covid-19 est une farce politique complète", a déclaré Liu Pengyu, porte-parole de l'ambassade de Chine à Washington, dans un communiqué envoyé par courrier électronique et cité par Reuters.

Selon le diplomate, "cela ne fera que saper les études scientifiques sur l’origine et entraver l'effort mondial pour trouver la source du virus".

Les recherches sur l’origine du Covid-19

Jusqu’à présent, les discussions n’arrivent pas à trancher sur l’origine du virus SARS-CoV-2. Bien que les virologues penchent plutôt pour la théorie d’une transmission de l'animal à l'humain, la thèse d’une fuite du laboratoire de Wuhan n’est pas rejetée.
Une équipe envoyée en Chine par l’OMS pour enquêter sur les origines du Covid a conclu en mars que la fuite du laboratoire était "extrêmement improbable". L’enquête est au point mort depuis cette période. En août, le renseignement américain a remis un rapport à Joe Biden qui n’a pas non plus mené à une conclusion définitive, mais accuse Pékin de ne pas lui avoir transmis toutes les informations.
Comme ces enquêtes n'avaient pas permis de trancher entre les différentes hypothèses, l’OMS a nommé le 13 août 28 experts de haut rang pour enquêter sur les nouveaux agents pathogènes et se pencher à nouveau sur l'origine du Covid-19 après avoir appelé le 12 août tous les pays, y compris la Chine, à publier "toutes les données sur le virus".
Laissant entendre que l’OMS agissait sous pression politique concernant ces études, la Chine avait rejeté dans la foulée l’appel de l’Organisation à une nouvelle enquête sur son territoire pour rechercher les origines du Covid-19, prônant une approche "scientifique" et non "politique".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала