Sous-marin Shortfin Barracuda (AFP PHOTO / DCNS) - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2021
L'Australie rompt le méga-contrat de sous-marins avec la France
Une nouvelle alliance entre les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni a torpillé un contrat de sous-marins français à Canberra, provoquant l'ire de Paris.

"Je pensais que la France savait": Biden regrette "ce qu'il s'est passé" avec les sous-marins

© AP Photo / Evan VucciÀ la veille du G20, Emmanuel Macron retrouve à Rome Joe Biden
À la veille du G20, Emmanuel Macron retrouve à Rome Joe Biden - Sputnik Afrique, 1920, 29.10.2021
S'abonnerTelegram
Évoquant le contrat de sous-marins annulé, Joe Biden a reconnu que les États-Unis avaient été "maladroits" à l'égard de la France, qui est un partenaire "d'une extrême valeur". Le Président américain a confié avoir pensé que la France était "au courant".
Le Président Biden a déclaré que les États-Unis avaient agi de manière "maladroite" à l'égard de la France en concluant un pacte stratégique avec l'Australie qui a, en conséquence, renoncé à l'achat de sous-marins français.

"Ce que nous avons fait était maladroit et n'a pas été fait avec beaucoup d'élégance", a-t-il reconnu auprès de son homologue français lors d'un entretien à Rome, leur première entrevue en personne après l'annulation du contrat.

"J'avais l'impression que la France savait depuis longtemps que l'accord n'allait pas pouvoir être tenu et je pensais vraiment, honnêtement, que vous étiez au courant", a expliqué M.Biden. En ajoutant: "Quoi qu'il en soit, je souhaite rester à vos côtés".
Pour lui, la France est un partenaire "extrêmement précieux" et "l'allié le plus ancien et le plus loyal".
Emmanuel Macron a déclaré vouloir se tourner vers l'avenir et a espéré une "coopération renforcée" entre la France et les États-Unis.

"Pour moi c'est l'avenir qu'il nous faut regarder", a affirmé le Président français au côté de son homologue américain, qu'il a reçu à l'ambassade de France, près du Vatican, en marge du sommet du G20 à Rome.

Opération réconciliation

L'annonce en septembre de ce pacte AUKUS entre les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni, au détriment de la France, avait suscité la colère du Président français, qui a brièvement rappelé à Paris les ambassadeurs de France en poste à Washington et à Canberra.
Le Président de la République française a remercié Joe Biden pour le travail de réconciliation entrepris ces dernières semaines, mais a tout de même insisté sur les "éléments de clarification indispensables" apportés au sujet de la souveraineté et de la défense européennes.
M.Macron a également pointé "l'importance de la stratégie européenne en Indo-pacifique et notre volonté de coopérer dans cette région" et a salué les "décisions concrètes" prises ces dernières semaines par Joe Biden pour soutenir les efforts de lutte contre les groupes djihadistes au Sahel et sur divers projets de partenariats bilatéraux.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала