Station de pompage de gaz - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

La Moldavie et Gazprom prolongent de cinq ans leur contrat gazier "mutuellement avantageux"

Un batîment administratif du gouvernement moldave à Chisinau  - Sputnik Afrique, 1920, 29.10.2021
S'abonnerTelegram
Après trois jours de négociations à Saint-Pétersbourg, les autorités moldaves et le groupe russe Gazprom se sont mis d’accord sur la prolongation du contrat gazier dont les conditions sont décrites comme "mutuellement avantageuses" par les deux parties.
Le PDG de Gazprom, Alexeï Miller, et le vice-Premier ministre moldave, Andreï Spinu, ont signé un protocole qui règle toutes les questions actuelles dans le domaine gazier et prévoit la prolongation pour encore cinq ans du contrat de livraison de gaz à la Moldavie, annonce le géant énergétique russe sur son compte Telegram.
L’information a été confirmée par les autorités moldaves.
Les deux parties annoncent que l’accord, qui entrera en vigueur à partir du 1er novembre 2021, a été signé selon des "conditions mutuellement avantageuses".

La veille, à Bruxelles

Les pourparlers entre la direction de Gazprom et la délégation moldave dirigée par le vice-Premier ministre Andreï Spinu avaient débuté à Saint-Pétersbourg le 27 octobre. La Première ministre de la Moldavie, Natalia Gavrilitsa, avait indiqué "quelques progrès" dans les discussions de ses collègues avec Gazprom qui se poursuivaient en Russie.
Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel, avec qui la Première ministre moldave a discuté de la crise énergétique dans son pays, a confirmé l’engagement de l’UE de verser à la Moldavie une aide de 60 millions d’euros.
Selon M.Borrel, la situation problématique, à laquelle "ces 60 millions" ne pourront remédier, est liée aux efforts de Gazprom d’instrumentaliser ses approvisionnements en gaz à des fins politiques.
Le géant énergétique russe a toujours démenti tout lien de ses livraisons à la Moldavie avec le contexte politique. La raison principale pour laquelle, d’après Gazprom, le contrat n’a pas été prolongé tout de suite, revêt un caractère purement commercial concernant la dette de la Moldavie, d’un montant de plus de 700 millions de dollars, envers la compagnie russe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала