"Interdit aux chiens et aux non-vaccinés": de fausses plaques accrochées sur un marché de Noël

© © Photo: La Voix de la Russie. ArchivesUn marché de Noël
Un marché de Noël - Sputnik Afrique, 1920, 29.10.2021
S'abonnerTelegram
De fausses plaques, apposées probablement par des militants "antivax", ont fait leur apparition sur le chantier du futur marché de Noël de Toulon. Le slogan "Interdit aux chiens et aux non-vaccinés" évoque les affichettes diffusées sous l'Allemagne nazie. Il y a un mois, ces mêmes affiches étaient apparues à Genève.
Des passants de Toulon (Var) ont eu la surprisede découvrir, sur les baraques en préparation pour le marché de Noël au centre-ville, des plaques proclamant: "Interdit aux chiens et aux non-vaccinés". Celles-ci se sont avérées fausses, relate Nice-Matin.
Il s’agit sans doute d’une action d’opposants au pass sanitaire qui dénoncent l'obligation d’en avoir un pour aller dans les endroits publics. Bien que le marché de Noël de Toulon ne soit pas encore ouvert.
Cette démarche a pourtant mis en colère les services municipaux, car certains habitants auraient pu prendre cette inscription pour vraie. La plaque, qui fait référence aux affichettes diffusées sous l'Allemagne nazie ("Interdit aux chiens et aux Juifs"), a été rapidement enlevée.
Les autorités n’ont pas déposé plainte, mais ont renforcé la surveillance du site.

Pas une première

Un épisode similaire s’est déjà produit il y a un peu plus d’un mois à Genève. Le même texte “Interdit aux chiens et aux non-vaccinés” était apparu sur les vitrines de certaines boutiques, faisant croire qu’elles y avaient été placées par les commerçantseux-mêmes.
L’initiative appartenait à un groupe de militants "antivax" se décrivant comme des "citoyens responsables et solidaires" et protestant contre une extension du certificat Covid (dénotation suisse du pass sanitaire), relatait Le Matin. Certains Genevois ont pris ces affiches pour vraies et beaucoup en ont été indignés.
Or, ce slogan, explique le quotidien, est également doté d’une référence à une époque de l’histoire helvétique remontant aux années 1970. Il s’agit de l’initiative Schwarzenbach dirigée contre la surpopulation étrangère, lorsque certains établissements avaient affiché sur leurs devantures des pancartes "Interdit aux chiens et aux Italiens".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала