Deux femmes tabassées à Toulouse pour avoir refusé les avances d’un passant

© Photo Pixabay / Annabel_PUn poing, image d'illustration
Un poing, image d'illustration  - Sputnik Afrique, 1920, 29.10.2021
S'abonnerTelegram
Un individu s’en est pris violemment mercredi à deux passantes à Toulouse qui avaient refusé ses avances. Un peu plus tôt, un homme avait été grièvement blessé à coups de couteau non loin de là. Une légère hausse des coups et blessures volontaires en 2020 avait déjà été constatée par le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure.
Alertée par un témoin pour une scène de violences le 27 octobre vers 21 heures, la police s’est rendue près de la gare de Matabiau, à Toulouse (Haute-Garonne). Sur place, ils ont trouvé un homme qui, à leur vue, a pris la fuite en courant, relate ActuToulouse.
L’individu venait d’agresser violemment deux jeunes femmes, de 25 et 30 ans, qui ne le connaissaient pas. Elles avaient refusé ses avances, formulées en pleine rue quelques minutes plus tôt, ce qui leur a valu d’être frappées à coups de poing et à coups d’antenne de voiture.
Le suspect, âgé de 27 ans, qui était en état d’ébriété, a été bientôt interpellé et placé en garde à vue différée.
Le jour même, et non loin du quartier concerné, des fonctionnaires de police étaient intervenus pour une agression d’une grande violence. Un homme a été poignardé à au moins sept reprises et grièvement blessé. L’auteur présumé, 39 ans, connu des services de police, a été retrouvé dans un immeuble situé à proximité. Ses motivations restent à déterminer, précise Actu17.

L’augmentation des agressions ralentit-elle vraiment?

D’après le rapport "Insécurité et délinquance en 2020 - bilan statistique" publié en avril par le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), l’année dernière, une légère hausse des coups et blessures volontaires a été enregistrée en France. "Après une relative stabilité entre 2008 et 2013, le nombre de victimes de coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus (CBV) enregistrées par la police et la gendarmerie s’inscrivait sur une tendance à la hausse qui s’est nettement accélérée en 2018 et 2019 (+8% pour chacune de ces années)", note le service.
Et face à la crise sanitaire, au confinement de la population et au couvre-feu, "le nombre de victimes de coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus enregistrées par les services de sécurité augmente très légèrement en 2020 (+1%)". Or, comme les conditions de dépôt de plainte ont été modifiées, les résultats doivent être interprétés avec beaucoup de précautions, avertit l’institution.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала