Station de pompage de gaz - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

L’Europe doit cesser d’accuser la Russie de la crise énergétique, affirme Schröder

Gerhard Schröder - Sputnik Afrique, 1920, 28.10.2021
S'abonnerTelegram
Alors que l’Europe s’enlise dans une crise énergétique, l’ex-chancelier allemand Gerhard Schröder a appelé à cesser d’en accuser la Russie. Selon lui, la pénurie d’énergie en Europe résulte d’une tendance mondiale.
Intervenant ce jeudi 28 octobre lors du forum économique eurasien de Vérone, l’ancien chancelier allemand et président du conseil d’administration du géant pétrolier russe Rosneft Gerhard Schröder a assuré que la Russie n’y était pour rien dans la crise énergétique en Europe.
"L’Europe doit cesser de rejeter sur la Russie la responsabilité de cette situation", a-t-il déclaré.
Il a estimé que la hausse des prix du gaz n’a pas été causée par des manœuvres de Moscou, mais par la demande croissante des entreprises et la relance économique dans les pays d’Asie.
"Il est nécessaire de prendre en compte que le besoin en ressources énergétiques a augmenté dans tous les pays européens suite au redressement de l’économie après la pandémie", a-t-il ajouté.
Crise de l’énergie en Europe
Les prix du gaz se sont envolés ces derniers mois en Europe, frôlant les 2.000 dollars pour 1.000 mètres cubes.
Des experts lient cette hausse à plusieurs facteurs, notamment à une forte croissance de la demande en Asie ayant provoqué le détournement de grandes quantités de GNL américain initialement prévu pour l’Europe, mais aussi à un épuisement des stocks et une diminution de la part de l’énergie éolienne.
Certaines personnalités politiques occidentales ont accusé la Russie d’utiliser son gaz comme arme politique.
Commentaire de Poutine
"L’augmentation des prix du gaz en Europe est une conséquence du déficit d’électricité et pas le contraire. Il ne faut pas mettre ses problèmes sur le dos d’autrui, comme tentent de le faire certains de nos partenaires", a commenté Vladimir Poutine sur ces accusations en intervenant lors de la Semaine de l’énergie à la mi-octobre.
Le 21 octobre, il est revenu sur le sujet du gaz devant les participants du forum de discussion de Valdaï. Il a indiqué que les problèmes internationaux dans le domaine de l’énergie étaient liés à un "capitalisme qui ne fonctionne pas".
Il a également pointé la philosophie de la Commission européenne de ces dernières années visant à "réguler le marché des vecteurs d’énergie, le gaz compris, via la Bourse, le marché du spot" et à renoncer aux contrats à long terme.
Les mesures contre la hausse des prix en France
La hausse des prix du gaz et de l’électricité n’est pas restée sans réponse de la part d’Emmanuel Macron qui a promis une action de court terme d’accompagnement des ménages.
"Le gouvernement y travaille et aura dans les prochains jours à compléter sa réponse en fonction de l’évolution pour ne laisser personne dans le désarroi", a-t-il fait savoir lors d’un déplacement à Saint-Denis le 14 octobre.
Il a déclaré mener en parallèle "une action diplomatique pour essayer de contraindre ces prix", auprès des principaux pays exportateurs.
Une semaine plus tard, Jean Castex a annoncé sur TF1 que le prix du gaz serait bloqué jusqu’à la fin de l’année 2022. Un blocage du prix qui concerne environ cinq millions d’abonnés.
En outre, le gouvernement a mis en place des aides pour les Français face aux augmentations des tarifs de l’énergie et du coût de la vie.
En septembre, le gouvernement a en effet décidé d'attribuer aux 5,8 millions de ménages bénéficiaires du chèque énergie 2021, un chèque supplémentaire exceptionnel de 100€. Le chèque énergie peut être utilisé pour payer en ligne les dépenses d'électricité ou de gaz naturel auprès de certains fournisseurs, précise LCI.
Pour bénéficier du chèque énergie, il faut être un ménage au revenu fiscal de référence annuel inférieur à 10.800 euros. Le montant du chèque varie en 2021 entre 48 euros et 277 euros. À quoi il faut ajouter 100 euros pour le mois de décembre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала