Le concepteur du Spoutnik V évoque un schéma vaccinal susceptible de protéger à 100% contre le Covid

© Sputnik / Accéder à la base multimédiaLivraison du Spoutnik V, image d'illustration
Livraison du Spoutnik V, image d'illustration  - Sputnik Afrique, 1920, 28.10.2021
S'abonnerTelegram
L’immunisation au Spoutnik V suivie d’une revaccination avec un médicament nasal pourrait assurer une protection totale non seulement contre les formes graves du Covid, mais aussi contre la contamination elle-même, selon le directeur du centre Gamaleïa.
Se revacciner avec un vaccin nasal pourrait probablement protéger contre toute forme grave de Covid-19, voire de la contamination en général, estime Alexandre Guinzbourg, directeur du centre Gamaleïa, le laboratoire ayant développé le Spoutnik V.
"Nous supposons, bien qu’il faille des études cliniques, qu’une telle immunité serait aseptique. Cela veut dire que la personne vaccinée de cette façon aurait non seulement une immunité humorale [immunité par production d’anticorps, ndlr], mais aussi une immunité mucosale au niveau de la porte d’entrée", a-t-il expliqué à Sputnik.
Il a signalé que le vaccin nasal créait une barrière indépendante à la pénétration du virus dans l’organisme humain au niveau local de la "porte d’entrée".
À la mi-octobre, le ministère russe de la Santé a autorisé les études cliniques du vaccin nasal contre le Covid-19 (Spray 08-Gam-COVID-Vac-2021) développé par le centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa qui avait conçu le premier vaccin anti-Covid, le Spoutnik V, enregistré en août 2020.
M.Guinzbourg avait précédemment annoncé que l’homologation du vaccin nasal devrait avoir lieu en 2022.

Le cocktail vaccinal en Russie et aux USA

Kirill Dmitriev, directeur du Fonds russe d’investissements directs (RFPI), fabricant du vaccin Spoutnik V, a récemment annoncé que la Russie avait "pris l’initiative d’utiliser l’approche du cocktail vaccinal", la combinaison de vaccins conçus à partir de plateformes différentes.
Sa réaction a suivi une décision en ce sens de l’agence américaine des médicaments.
M.Dmitriev a révélé que des essais cliniques de combinaisons du premier composant du Spoutnik V (le vaccin unidose Spoutnik Light) avec d’autres vaccins étaient menés partout dans le monde.
Il y a une semaine, l’utilisation d’un vaccin anti-Covid différent pour la dose de rappel que celui utilisé initialement pour l’immunisation a été approuvée par l’agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration.

L’OMS alerte sur un lien entre la mortalité et la non-vaccination

La vaccination reste la protection la plus sûre contre le Covid-19. Le ministre russe de la Santé Mikhaïl Mourachko a indiqué que moins de 0,03% des personnes vaccinées avaient eu une forme grave du Covid-19, tandis que les non-vaccinés constituaient la majorité écrasante des malades hospitalisés.
Fin septembre, l’Organisation mondiale de la santé a indiqué un lien entre la mortalité due au Covid-19 et le refus d’une immunisation prophylactique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала