Une abbaye en Angleterre révèle un mystère séculaire - photos

CC BY-SA 2.0 / Monika / Fountains Abbey
Fountains Abbey - Sputnik Afrique, 1920, 27.10.2021
S'abonnerTelegram
Un radar a permis à des archéologues de résoudre un mystère vieux de plusieurs siècles en identifiant la plus grande tannerie jamais découverte dans un monastère britannique. Vieille de 850 ans, elle représentait à l’époque un centre industriel de taille.
Des archéologues britanniques ont finalement levé le mystère de l'abbaye cistercienne de Fountains, l'une des plus grandes d'Angleterre et dont les ruines sont situées dans le Yorkshire du Nord, a déclaré le National Trust, une association à but non lucratif fondée dans le but de conserver et de mettre en valeur des monuments et des sites d’intérêt collectif. Il s’agit de la plus grande tannerie jamais découverte sur un site monastique en Grande-Bretagne.
C’est un radar à pénétration de sol et d'autres techniques géophysiques qui ont permis d’identifier cette tannerie qui a "joué un rôle crucial dans la vie de l'abbaye". Elle servait à traiter les peaux et produisait des matériaux pour les vêtements, la literie, les reliures de livres et le vélin ou le parchemin utilisé dans la reproduction de textes religieux, précise l’association.

Un chaînon manquant

Cette découverte a fourni le chaînon manquant dans l'histoire de la communauté cistercienne qui y était implantée. Car cela a toujours été un casse-tête de savoir à quoi aurait pu servir la longue extension près du côté est de l'enceinte, rappelle le National Trust.
Les vestiges des deux importants bâtiments en pierre mesurent environ 16 mètres de large. L'un d’eux mesure au moins 32 mètres de long et avait plus d'un étage de haut. La présence de fosses, de réservoirs et d'autres structures autour d'eux, l’emplacement à proximité de la rivière pour assurer l’approvisionnement en eau (une exigence clé pour le processus de tannage), ont permis de conclure qu'il s'agissait de la tannerie desservant la communauté de l'abbaye de Fountains.

Henri VIII y a mis fin

Selon Mark Newman, archéologue du National Trust, la taille du complexe "surprend vraiment" et témoigne d’une production à l'échelle industrielle. "Les cisterciens, et en particulier la communauté de Fountains, étaient des agriculteurs et des gestionnaires de terres pionniers", a-t-il ajouté. Si aujourd'hui, Fountains est une oasis de tranquillité, aux XIIe et XIIIe siècles, c'était un morceau de paysage industrialisé.
Les chercheurs pensent que la tannerie est restée en activité jusqu'en 1539, soit jusqu'à la dissolution des monastères par Henri VIII dans le cadre de sa réforme de l'église.
Comptant parmi les principaux établissements cisterciens et étant l'une des mieux préservées en Angleterre, l'abbaye de Fountains est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO avec le parc de Studley Royal qui lui est adjacent.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала