Pêche post-Brexit: la France annonce des restrictions contre le Royaume-Uni

CC BY-SA 3.0 / CaptainHaddock / Petit chalutierUn chalutier, image d'illustration
Un chalutier, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 27.10.2021
S'abonnerTelegram
Le gouvernement français a décidé de mettre en place une série de mesures restrictives contre le Royaume-Uni sur fond de tensions sur la non-délivrance par les Britanniques de licences aux pêcheurs français. Il s'agit notamment de l'interdiction prochaine de débarquement des navires de pêche britanniques dans des ports français désignés.
La France a annoncé mercredi qu'une interdiction de débarquement entrerait en vigueur le 2 novembre pour les navires de pêche britanniques dans des ports désignés, une mesure qui intervient dans un contexte de tensions accrues entre Paris et Londres sur la réglementation post-Brexit de la pêche.

Les contrôles de sécurité des navires britanniques seront systématiques à compter de cette date, a déclaré par ailleurs le gouvernement dans un communiqué publié par les services de la ministre de la Mer, Annick Girardin, et du secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

Les contrôles sanitaires et douaniers sur les importations britanniques seront en outre renforcés à compter du 2 novembre, de même que les contrôles des camions à destination et en provenance du Royaume-Uni.

Environ 50% de licences manquantes

La France estime que le Royaume-Uni n'a accordé que la moitié des licences de pêche dans les eaux britanniques auxquelles les pêcheurs français avaient droit dans le cadre de l'accord sur le Brexit, a annoncé mercredi 27 octobre le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

"Ce que nous constatons aujourd'hui c'est qu'il manque quasiment 50% des licences auxquelles nous avons droit", a précisé Gabriel Attal lors du compte-rendu du conseil des ministres, en prévenant que des contre-mesures françaises seraient mises en œuvre à compter de début novembre "s'il n'y a pas de changement de politique d'ici à la semaine prochaine pour les licences auxquelles nous avons droit".

Ces licences permettent aux pêcheurs européens, et notamment français, d'accéder aux eaux territoriales britanniques dans une zone de six à 12 milles nautiques au large des côtes britanniques, ainsi que de celles de Jersey et Guernesey.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала