Le Pen est une femme politique de gauche, juge Zemmour

© AP Photo / Michel EulerÉric Zemmour
Éric Zemmour - Sputnik Afrique, 1920, 27.10.2021
S'abonnerTelegram
Tout en montant dans les sondages, il tacle de plus en plus la candidate RN à la présidentielle. Pour une énième fois, Éric Zemmour a tancé Marine Le Pen, lui reprochant "de parler comme Marlène Schiappa, de parler comme la gauche, de parler comme les féministes".
La passe d’armes entre le polémiste et la candidate du Rassemblement national, au coude-à-coude dans les sondages, se poursuit. Éric Zemmour, qui n’a toujours pas officialisé sa candidature à la présidentielle, a reproché cette fois à Marine Le Pen d’être proche des idées de gauche et féministes ou encore de "parler comme Marlène Schiappa".
Lors de sa visite à Biarritz pour la tournée de promotion de son livre, le polémiste a déclaré la "plaindre de parler comme Marlène Schiappa, de parler comme la gauche, de parler comme les féministes".
"J'avais été le premier à le dire et à le diagnostiquer: c'est une femme de gauche, tous ses réflexes sont de gauche, elle est en décalage avec son électorat, elle dit que l'islam est différent de l'islamisme, 67% des Français, elle dit que le grand remplacement n'existe pas, 67% des Français pensent le contraire", a assuré M.Zemmour.
Selon le dernier sondage de Harris Interactive, 67% de Français sont inquiets par l'idée d'un "grand remplacement", aussi bien chez les électeurs de droite que ceux de LREM ou encore même du PS. C'est un sujet qui surgit dans le débat politique depuis le début de la précampagne de Zemmour, qui a réagi à ce sondage sur Twitter.
Le polémiste a continué sa comparaison, en liant la cheffe du RN àMontebourg, Schiappa et Mélenchon.
"Elle parle comme la gauche, elle parle comme M. Montebourg, elle parle comme Mme Schiappa, elle parle comme M. Mélenchon, elle essaye de m'agripper sur ma prétendue misogynie. Stupide réflexion, stupide analyse, stupide angle d'attaque, ses électeurs ne seront pas dupes", a-t-il poursuivi contre celle qui lui avait précédemment reproché d’avoir une "vision de la femme qui réduit leurs capacités et leurs pouvoirs".
Marine Le Pen a taclé dimanche sur LCI les "vieilles mesures libérales" d’Éric Zemmour, qui tient, selon elle, des "propos brutaux et excessifs".
L’intéressé avait répondu au Grand Jury de RTL, Le Figaro et LCI que "Marine Le Pen avait enfermé ses électeurs, qui sont pour la plupart des électeurs des classes populaires -ouvriers, chômeurs, employés-, dans un ghetto politique" et que "le vote pour Marine Le Pen ne sert à rien puisqu'elle ne peut pas gagner la présidentielle, puisqu'elle n'a pas l'alliance avec une partie de la bourgeoisie".

Un sondage donne Le Pen en troisième position

D'après un sondage de Harris Interactive pour Challenges publié ce 27 octobre, Macron se qualifierait pour le second tour de l'élection présidentielle (23 à 25%) face à Zemmour (17 à 18%), quels que soient les scénarios. Marine Le Pen arriverait troisième (16%).
Xavier Bertrand reste en tête parmi les candidats LR avec 14% contre 10% pour Valérie Pécresse et 8% pour Michel Barnier. Enfin, à gauche, Jean-Luc Mélenchon est devant tous les candidats avec 10%. Yannick Jadot se situe entre 8 et 9% et Anne Hidalgo entre 5 et 6%.
Emmanuel Macron gagnerait le second tour dans tous les scénarios: 58/42% contre Zemmour, 55/45% contre Le Pen, 54/46% contre Bertrand, 58/42% contre Valérie Pécresse, et 62/38% contre Jean-Luc Mélenchon.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала