La Chine veut que les USA cessent leurs "remarques irresponsables" sur Taïwan

© Sputnik . Alexander Vilf / Accéder à la base multimédiaTaïwan
Taïwan  - Sputnik Afrique, 1920, 27.10.2021
S'abonnerTelegram
Après que le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a invité les pays du monde à soutenir la participation de Taïwan au système de l’Onu, la partie chinoise a exhorté les États-Unis à "cesser de faire des remarques irresponsables et erronées".
Les États-Unis sautent sur toute occasion pour créer un battage médiatique autour de la question taïwanaise et aider Taïwan à étendre son "espace international", a fait valoir l’ambassade de Chine à Washington dans un communiqué diffusé mardi 26 octobre.
Auparavant, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a invité la communauté internationale à "soutenir la participation significative de Taïwan au système de l’Onu", rappelle l’ambassade chinoise qui y voit un "outrage flagrant" au principe d’"une seule Chine".
"Il n’y a qu’une seule Chine dans le monde. Le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant l’intégrité de la Chine. Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois", indique la mission diplomatique.
La partie chinoise souligne que la résolution 2758 adoptée par l’Assemblée générale de l’Onu en 1971 a réglé "une fois pour toutes" la question de représentation de la République populaire de Chine au sein des Nations unies.
"Nous exhortons les États-Unis à abandonner leurs contacts officiels avec Taïwan, à cesser de faire des remarques irresponsables et erronées et à prendre des actions réelles pour préserver l’état actuel des relations sino-américaines", conclut l’ambassade.

Tensions "inédites"

Début octobre, le ministère taïwanais de la Défense a constaté que les tensions militaires entre Taïwan et la Chine avaient atteint un pic inédit en plus de quatre décennies. Selon la partie taïwanaise, Pékin aurait les moyens de mener une invasion "totale" de l’île d’ici 2025.
La semaine dernière, Joe Biden a assuré que les États-Unis s’étaient engagés à défendre Taïwan, tout en assurant qu’il n’avait pas l’intention d’engager une guerre froide avec la Chine sur ce sujet.
En réaction à ces déclarations, le porte-parole du bureau présidentiel taïwanais Xavier Chang a promis que Taïwan ferait preuve d’une ferme détermination à se défendre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала