L'UE incapable de s'entendre face à la flambée des prix de l'énergie

CC0 / Jai79 / Union européenne
Union européenne  - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2021
S'abonnerTelegram
Les Vingt-Sept ne sont pas parvenus à s'accorder sur la moindre nouvelle mesure commune face à la flambée des prix de l'énergie lors d'une réunion exceptionnelle des ministres concernés ce mardi à Luxembourg, a annoncé la commissaire européenne à l'Énergie, Kadri Simson.
Les divisions restent vives entre partisans et opposants d'une refonte de la réglementation.
Les pics atteints cet automne par les prix du gaz en Europe ont poussé la plupart des pays du bloc communautaire à prendre des mesures d'urgence, comme l'instauration d'un plafond sur les prix et des aides aux ménages pour payer leurs factures énergétiques.
En France, le gouvernement a ainsi annoncé jeudi une "indemnité inflation" de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2.000 euros net par mois, ainsi que le gel pour toute l'année 2022 des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité.
Au niveau communautaire, toutefois, les pays de l'UE peinent à convenir d'un plan à long terme pour faire face à d'éventuelles nouvelles flambées des prix de l'énergie.
Pour plusieurs pays comme l'Espagne, la France, la République tchèque et la Grèce, une refonte plus vaste du fonctionnement des marchés énergétiques européens est nécessaire.

"Il n'y a pas eu de position commune sur l'opportunité d'adopter ou non des mesures d'intervention au niveau de l'UE et de les mettre en œuvre dans tous les pays membres", a résumé le ministre slovène des Infrastructures Jernej Vrtovec, dont le pays exerce actuellement la présidence de l'UE.

L'exécutif européen va également examiner les avantages et les inconvénients d'achats de gaz en commun. "Il y a de nombreuses questions à prendre en compte: qui paiera pour les coûts d'acquisition et de stockage, comment le gaz sera transporté à partir de différentes régions", a déclaré la commissaire européenne Kadri Simson.
À l'approche de la COP26, à Glasgow en Écosse, la question des prix énergétiques a aussi alimenté les tensions entre les pays du bloc à l'égard des politiques "vertes" de l'UE, alors que doivent être discutées de nouvelles propositions, dont une hausse des taxes sur les énergies polluantes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала