L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

La France commande 50.000 doses du traitement anti-Covid de l’américain Merck

© AP Photo / Ludovic MarinOlivier Véran durant un point presse à propos du Covid-19
Olivier Véran durant un point presse à propos du Covid-19 - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2021
S'abonnerTelegram
La France a passé une commande portant sur 50.000 doses du traitement anti-Covid du laboratoire américain Merck, a annoncé mardi le ministre de la Santé Olivier Véran, alors que l’Agence européenne des médicaments (EMA) vient de lancer la procédure d'examen de ce médicament.
"50.000 doses de ce médicament vont être livrées à la France à compter des derniers jours de novembre ou des premiers jours de décembre, c'est-à-dire dès que les traitements sortiront des chaînes de production", a déclaré Olivier Véran lors d'une audition au Sénat.
"Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a lancé un examen continu du médicament antiviral oral molnupiravir [...] développé par Merck Sharp & Dohme" pour le traitement du Covid-19 chez les adultes, a annoncé l'Agence européenne des médicaments lundi.
La décision du CHMP est basée sur des résultats préliminaires d'études de laboratoire (données non cliniques) et cliniques qui ont montré que l'antiviral développé par Merck peut réduire la capacité du SARS-CoV-2 (le virus qui cause le Covid-19) à se multiplier dans le corps, empêchant ainsi l'hospitalisation ou le décès chez les patients atteints de cette maladie.
Selon un essai clinique mené par le laboratoire américain, le molnupiravir réduit par deux les risques d'hospitalisation et de décès lorsqu'il est administré dans les quelques jours suivant un test Covid positif. Ce médicament agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.
Pour le ministre, ce médicament pourrait changer la donne dans la lutte contre l'épidémie en France, s’agissant d’un comprimé qui pourrait être utilisé de manière plus facile que les traitements intraveineux comme ceux à base d'anticorps de synthèse.
Il a toutefois rappelé que ce traitement ne saurait constituer la seule réponse à l'épidémie, insistant sur l'importance de la vaccination contre le Covid-19 et le respect des gestes barrières.
L’annonce du ministre de la Santé intervient alors que le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a fait état d’un "très léger" rebond de la pandémie dans le pays, avec plus de 5.000 nouveaux cas ces trois derniers jours.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала