Divisions à l'UE avant une réunion de crise face à la flambée des prix de l'énergie

Union européenne - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2021
S'abonnerTelegram
Les divisions se sont amplifiées entre les pays de l'Union européenne en amont d'une réunion de crise à haut niveau ministériel mardi pour discuter d'une réponse commune à la flambée des prix de l'énergie, certains membres demandant une refonte de la règlementation à laquelle d'autres s'opposent
Les pics atteints cette automne par les prix du gaz en Europe ont poussé la plupart des pays du bloc communautaire à prendre des mesures d'urgence, comme l'instauration d'un plafond sur les prix et des aides aux ménages pour payer leurs factures énergétiques.
En France, le gouvernement a annoncé jeudi une "indemnité inflation" de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2.000 euros net par mois, ainsi que le gel pour toute l'année 2022 des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité.
Au niveau communautaire, toutefois, les pays de l'UE peinent à convenir d'un plan à long-terme pour faire face à d'éventuelles nouvelles flambées des prix de l'énergie.
Pour plusieurs pays comme l'Espagne, la France, la République tchèque et la Grèce, une refonte plus vaste du fonctionnement des marchés énergétiques européens est nécessaire.
Les ministres de ces pays vont plaider mardi en faveur de propositions incluant le découplage des prix européens de l'électricité et du gaz ainsi que des achats conjoints entre pays afin de disposer de réserves de secours. Certains pays, dont la Pologne, veulent aussi le report de mesures destinées à lutter contre le changement climatique.
Signe des divergences qui devraient émerger au cours de la réunion, neuf pays dont l'Allemagne se sont prononcés lundi contre toute réforme du marché européen de l'électricité.
Dans un communiqué commun, ils ont déclaré que "cela ne sera pas un remède pour atténuer la hausse actuelle des prix de l'énergie liée au marché des énergies fossiles".
La Commission européenne a demandé par le passé aux régulateurs d'analyser la conception du marché européen de l'électricité, déclarant toutefois que rien n'indiquait qu'une structure différente n'aurait pas été autant impactée par la récente flambée des prix.
"Une quelconque intervention sur le marché et un découplage des prix ne sont pas sur la table", a déclaré un diplomate européen, assurant qu'il n'y avait "aucun appétit" pour de telles mesures parmi la plupart des pays de l'UE.
A l'approche de la COP26, à Glasgow en Ecosse, la question des prix énergétiques a aussi alimenté les tensions entre les pays du bloc à l'égard des politiques "vertes" de l'UE, alors que doivent être discutées de nouvelles propositions, dont une hausse des taxes sur les énergies polluantes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала