Une action française devient la plus chère vendue au monde

© Photo Pixabay / QuinceCreativeUne vente aux enchères
Une vente aux enchères - Sputnik Afrique, 1920, 25.10.2021
S'abonnerTelegram
Une action historique a atteint le prix record de 120.000 euros, lors d’une récente vente aux enchères. Ces actifs d’un autre temps sont très prisés des collectionneurs.
Elle n’a plus de valeur sur les marchés, mais elle s’est pourtant envolée à un prix record. Une action française de la Compagnie des Indes orientales a trouvé preneur mi-octobre pour 120.000 euros, relate BFM TV.
Elle est ainsi devenue l’action historique la plus chère du monde. C’est même la première fois qu’une action de collection dépasse la barre des 100.000 euros. De quoi laisser le Bitcoin loin derrière.
Émise en 1665, la pièce est une rareté, puisqu’elle pourrait être l'action la plus ancienne jamais mise aux enchères, comme l’affirme à BFM TV Mario Boone, directeur du Centre de Scriptophilie Booneshares. Le titre n’a évidemment plus de valeur fiduciaire, la Compagnie des Indes orientales ayant disparu sous Louis XV, en 1769.
Flambée des prix
Cette vente témoigne également d’une flambée des prix sur le marché des actions de collection, puisque cette même pièce avait déjà été acquise par un autre acheteur en 2004, pour seulement 27.000 euros. En 17 ans, son prix a donc quadruplé.
Pas une surprise pour Mario Boone, qui rappelle à BFM TV que la rareté de ces pièces attire collectionneurs et investisseurs.
"Ces dernières années, les collectionneurs sont de plus en plus à la recherche d'objets exceptionnels et historiquement importants. Les actions ne s'imprimant plus aujourd'hui, nous sommes dans un marché avec une offre limitée et une demande croissante, ce qui offre bien sûr des opportunités pour les investisseurs, à condition qu'ils soient bien informés", explique-t-il à la chaîne.
D’autres actions historiques sont d’ailleurs parties le même jour sous le marteau du commissaire-priseur de Booneshares, souvent pour des sommes rondelettes. Une action des Tramways à cheval de Saint-Pétersbourg a notamment été adjugée à 5.500 euros.
À côté de ces objets historiques, les grandes maisons d’enchères ont fait la part belle à des pièces plus contemporaines ces dernières semaines. La folie des NFT (non-fungible tokens) s’est en particulier emparée des salles des ventes, dans le sillage du boom des cryptomonnaies. La célèbre maison Sotheby’s a notamment mis en place une plateforme en ligne pour mettre en vente ces nouvelles œuvres numériques.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала