Opération de police à Lyon après des coups de feu - vidéos

Lyon - Sputnik Afrique, 1920, 25.10.2021
S'abonnerTelegram
Les forces de l'ordre ont lancé une opération à Lyon après que des policiers ont été visés par des tirs. Selon Le Progrès, le RAID est mobilisé sur les lieux.
Une opération de police a été lancée ce lundi 25 octobre à Lyon après que des policiers ont été visés par des tirs, a annoncé la préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône.

"Aucun blessé n’est à déplorer. Un périmètre de sécurité est mis en place par la police nationale. Ne perturbez pas l’action des forces de l’ordre", a indiqué la préfecture sur Twitter.

Selon Le Progrès, les tirs ont retenti vers 19h15 au niveau du 315 de l'avenue Sakharov, dans le quartier de La Duchère. Ils visaient des policiers d'un équipage de la BAC. Les forces de l'ordre ont riposté.
Aucun blessé n'est à déplorer, selon la préfecture.
Un périmètre de sécurité a été mis en place. Le RAID s'est rendu sur les lieux, note le Progrès. Vers 21h30, les policiers ont encerclé un immeuble de l'avenue Sakharov près du croisement avec le boulevard Balmont.

"On est dans un lieu de deal très fort"

"Les événements qui se sont déroulés ce soir à La Duchère sont graves puisque un ou plusieurs individus -l'enquête le déterminera- ont tiré délibérément sur des policiers nationaux [...]. C'est un acte extrêmement grave, on est dans un lieu de deal très fort", a indiqué le préfet Pascal Mailhos, présent sur les lieux de l'opération.

"C'est en lien avec des actions qui ont lieu ces derniers jours et notamment la semaine dernière. On voit bien que les actions que nous menons pour pilonner les lieux de deal -comme le souhaitent le ministre de l'Intérieur, le gouvernement- produisent des effets. Et incontestablement il y a des réactions graves", a noté le préfet Mailhos.

L’attaque a eu lieu dans des circonstances qui ne sont pas connues à ce stade. Selon M.Mailhos, les tirs ont commencé "à l'occasion d'une intervention dans le cadre d'une surveillance classique d'un point de deal" par un équipage de la BAC.
D'après les médias locaux, un individu qui aurait été reconnu par les policiers a ouvert le feu avant de prendre la fuite. BFMTV précise que trois équipages de la BAC, qui intervenaient sur un point de deal, ont d'abord été la cible d'une rafale.
À la question de savoir s'il y avait des interpellations, le préfet a déclaré que le secteur était bouclé et que les recherches étaient en cours.
L'enquête ouverte par le parquet de Lyon a été confiée à la police judiciaire, précise le Progrès.

"Insécurité grandissante"

En mars dernier, 22 maires se sont réunis face "au contexte d'insécurité grandissante" et à "la montée des violences sur le territoire de la métropole de Lyon". D’après Lyon Capitale, les guets-apens contre les forces de police et les pompiers, les points de deal, les tirs de mortiers, les rodéos et le racket sont en cause.
Le 19 mars, Gérald Darmanin a fait part du déploiement de renforts face aux violences urbaines qui secouent la métropole de Lyon comme d’autres communes.
En été, après des altercations déjà signalées et l'indignation des riverains sur l’insécurité, une place du quartier sensible de la Guillotière à Lyon est devenue le théâtre de combats de rue organisés. En 2019, un combat sauvage s’était produit sur la même place sous le regard des passants.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала