Débordements lors du match OM-PSG, un commissaire blessé au visage – vidéos

© AFP 2022 NICOLAS TUCATLe match entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain le 24 octobre au Vélodrome
Le match entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain le 24 octobre au Vélodrome  - Sputnik Afrique, 1920, 25.10.2021
S'abonnerTelegram
La rencontre OM-PSG du 24 octobre au Vélodrome a eu lieu dans un contexte tendu: jets de projectiles, affrontements, intrusion d'un supporter sur la pelouse. Neuf agents de police ont été blessés et 21 individus placés en garde à vue.
La vague d’incidents lors de matchs de l’OM au Vélodrome se poursuit, malgré le fait que le club a été sanctionné par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) d’un retrait de 1 point avec sursis.
Cette fois-ci, des débordements ont éclaté lors du match entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain (0-0), en clôture de la 11e journée de Ligue 1, dans la soirée du 24 octobre sur le Vélodrome à Marseille, rapporte RMC Sport.
Selon le média, des fumigènes ont été lancés avant le coup d’envoi de la rencontre dans le stade. Des incidents se sont aussi produits devant le Vélodrome.
Les forces de l’ordre ont été mobilisées sur le parvis pour repousser des centaines de personnes qui tentaient de forcer l’entrée du stade, plusieurs barrières étant renversées.
Des CRS sont aussi intervenus avec des gaz lacrymogènes.
Lors des tensions, un commissaire a été blessé par un projectile qui l’a touché "en pleine face", avant d’être transporté à l’hôpital.
Mathieu Valet, porte-parole et secrétaire national adjoint du Syndicat Indépendant des Commissaires de Police, a apporté son soutien au blessé.
RMC Sport indique qu’à l’intérieur du stade, des projectiles ont également été lancés sur la pelouse malgré les filets de sécurité mis en place pour le match.
De plus, un supporter est entré sur la pelouse, s’approchant de Lionel Messi afin de tenter de défendre dans ses pieds avant d’être évacué.

Plus de 20 gardes à vue

D’après BFM TV, les incidents entre les supporters et les forces de l’ordre ont fait neuf blessés chez les agents de police: huit CRS souffrent de contusions et le commissaire touché devra se voir prescrire sept jours d’Incapacité temporaire de travail (ITT).
En outre, 21 individus ont été interpellés et placés en garde à vue.

L’appel au calme

Ces incidents interviennent après que Pablo Longoria, président de l’OM, a appelé les supporteurs au calme dans une lettre. Il a mis en garde sur le fait que le moindre incident sera "sévèrement sanctionné", en appelant à la responsabilité de chacun pour faire de ce match une fête.

Nécessité de "vraies sanctions"

À son tour, Dimitri Payet s’est indigné en zone mixte après le match, d’après l’AFP. Il s’est dit "désabusé" par les jets de projectiles en notant la nécessité de "vraies sanctions".
"Merci au public qui a mis le feu et a été exemplaire, mais j'ai aussi vu des bouteilles, des chargeurs, des briquets, j'en ai déjà vu sur moi, je sais ce que c'est, a regretté le capitaine olympien en zone mixte. Certains dérapent, on risque de perdre des points, on ne peut pas dire que ces gens-là aiment l'OM. Je suis désabusé, je ne comprends pas, on se sait observés, il faut des vraies sanctions, on ne peut plus attendre que quelqu'un soit blessé", a-t-il dit.

De nouvelles sanctions?

RMC Sport précise que la commission de discipline de la LFP s’est retrouvée ce 25 octobre après ces débordements. Elle devra étudier le dossier dans les détails le 27 octobre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала