Pour obtenir un visa US, les Russes placés parmi "les nationalités sans-foyer", Moscou réagit

© Sputnik . Iliia Pitalev / Accéder à la base multimédiaDes passeports russes
Des passeports russes - Sputnik Afrique, 1920, 24.10.2021
S'abonnerTelegram
Les États-Unis ont ajouté les Russes souhaitant obtenir un visa américain à la liste des "nationalités sans-foyer", les invitant à déposer leur demande auprès de l’ambassade US en Pologne. Pour la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, cette démarche de Washington détruit ses propres "idéaux de la liberté".
Détruisant leurs propres idéaux de liberté, les États-Unis ont transformé une banale procédure technique de délivrance de visas en un "véritable enfer", a déclaré ce dimanche 24 octobre la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova sur sa chaîne Telegram.
"J'ai lu que le département d'État a placé les Russes demandant un visa pour les États-Unis dans la catégorie Homeless Nationalities. Ils ont transformé une procédure technique banale pour le XXIe siècle en un véritable enfer, au cœur duquel se trouvent des brimades à la limite du sadisme", a-t-elle écrit.
Elle a ainsi réagi à la décision du département d'État américain d'inclure les Russes qui veulent demander un visa dans la catégorie des "Homeless Nationalities" ("nationalités sans foyer"). Cette liste contient des pays soit où les États-Unis ne possèdent pas de représentation consulaire, soit des pays où la situation politique ou sécuritaire est si précaire ou incertaine que le personnel consulaire limité n’est pas autorisé à traiter les demandes de visa. Au total, cette liste comprend 10 États, dont la Syrie, la Somalie, l'Iran et le Venezuela.
Les Russes devraient désormais demander un visa américain à Varsovie, en Pologne, selon le département d’État. Dans le même temps, l’ambassade américaine à Moscou a affirmé ce dimanche 24 octobre à Sputnik que les citoyens russes pouvaient demander un visa de non-immigrant dans n'importe quelle ambassade ou consulat des États-Unis.

Quelque chose de "cassé au département d’État"

La tendance à la détérioration des relations avec la Russie n’est pas nouvelle, souligne Mme Zakharova. Quelque chose d'important est "depuis longtemps cassé au département d'État", à son avis.
La fermeture de consulats, la réduction du personnel consulaire, l’expérimentation de la différence entre la réponse symétrique et la réponse miroir, se rappelle la diplomate, qui ajoute que "pendant des années, les diplomates américains ont détruit le système de services consulaires en Russie qu'ils n'ont pas créé". Ce genre de démarches est contraire aux idéaux de liberté, indique-t-elle.
"N'est-il pas venu à l'esprit des apologistes de cette sale stratégie qu'ils détruisent simultanément leurs propres idéaux de liberté?"

"Un coup dur"

Selon elle, il ne s'agit pas seulement de réduire le tourisme et les échanges culturels, c'est "un coup porté aux familles et aux proches", à ces liens qui forment "le tissu vivant des relations entre les pays et leurs peuples".
"C'est un coup dur pour le sport, la science et plus encore. Nous pouvons nous demander où sont passés tous ces nobles idéaux dont on parle si souvent de l'autre côté de l'Atlantique. Parce que lorsqu'il s'agit d'affaires et du sort de personnes spécifiques, les droits de l'homme ne figurent soudainement pas sur la liste des priorités de Washington", a ajouté Maria Zakharova.

Les USA "furieux de leur impuissance"?

La démarche de Washington peut être considérée comme une tentative d'escalade des tensions diplomatiques, estime Chamsail Saraliev, premier vice-président de la commission des affaires étrangères de la Douma (la chambre basse du parlement russe).
"Les autorités américaines détruisent systématiquement les relations internationales, inventent de nouvelles façons de le faire, et sont furieuses de leur propre impuissance", estime l’homme politique.
Afin de normaliser les relations, les États-Unis devraient "cesser immédiatement leurs actions inamicales envers" la Russie, a-t-il martelé.
Pour rappel, depuis la mi-mai, l'ambassade des États-Unis à Moscou a suspendu tous les services de délivrance de visas non diplomatiques pour les non-immigrants, liant cette mesure à la décision des autorités russes d'interdire l'embauche de personnel local et étranger. La prestation de services consulaires par les diplomates américains aux consulats d'Ekaterinbourg et de Vladivostok a également été suspendue.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала