Pourquoi Moscou a été "la seule nouvelle destination" que le Guide Michelin ait révélée en 2021

© Sputnik . Igor Onoutchine / Accéder à la base multimédiaГастрономический фестиваль IKRA в Сочи
Гастрономический фестиваль IKRA в Сочи - Sputnik Afrique, 1920, 23.10.2021
S'abonnerTelegram
Exclusif
Alors que la pandémie continue de sévir, la Russie, par Moscou, a été l’unique nouvelle destination que le Guide Michelin ait pu présenter cette année, souligne au micro de Sputnik le directeur international de cet ouvrage de référence, lequel note "une politique très volontariste de soutien à l’ouverture des établissements" de la capitale russe.
Enfin en Russie, le Guide Michelin a présenté sa première sélection des restaurants moscovites le 14 octobre. Dans une interview exclusive à Sputnik, Gwendal Poullennec, directeur international du Guide, a révélé les particularités du travail des inspecteurs dans la capitale russe pendant cette période spécifique de pandémie.
Face aux conditions strictes que le coronavirus a imposées, "le Guide Michelin a dû s’adapter, comme les restaurants ont réussi à s’adapter eux-mêmes", sans toutefois faire le moindre "compromis sur la sécurité de la santé" des inspecteurs.
"Ce qu’on peut vraiment saluer avec cette sélection, c’est que déjà, la Russie avec Moscou, est la seule nouvelle destination que nous ayons pu révéler cette année, parce qu’ici, les restaurants sont restés beaucoup plus ouverts qu’ailleurs", affirme M.Poullennec, soulignant que le secteur de la restauration a été sans nul doute impacté par le coronavirus, "comme partout dans le monde".
"Politique très volontariste de soutien"
Pendant la pandémie, les restaurants et cafés n’ont été fermés à Moscou que de la fin mars à début juin 2020. Sur fond de hausse du nombre de contaminations par le Covid-19, les autorités ont opté en novembre de la même année pour la fermeture de ces établissements uniquement pour les heures nocturnes, soit de 23h à 6h du matin.
"Il y a eu une politique très volontariste de soutien à l’ouverture des établissements, ce qui a permis à nos inspecteurs de les visiter", a jugé le directeur international du fameux Guide rouge.
En 2020, les autorités ont approuvé un programme de subventions diverses. Actuellement, alors qu’une nouvelle période de restrictions attend la Russie du 28 octobre jusqu’au 8 novembre 2021, au minimum, la mairie de la capitale russe a annoncé avoir approuvé de nouveaux fonds pour l’économie moscovite.
Selon Sergueï Sobianine, édile de la ville, courant de cette année, près de 1.500 demandes de subventions, pour une somme totale de plus de 1,5 milliard de roubles (près de 18 millions d’euros), ont été approuvées.
Faire "preuve de résilience"
"Même si les restaurants ont souffert", Gwendal Poullennec a tenu à souligner que "certains ont réussi à se maintenir".
"Ils ont fait preuve de beaucoup de résilience, beaucoup d’envie et de combativité pour continuer à proposer le meilleur service possible malgré les difficultés, et c’est ça qu’il faut à la fois saluer [tout comme] c’est le redéveloppement du secteur qu’il faut aussi encourager."
Tout en espérant qu’après Moscou d’autres destinations seront révélées dans le cadre du Guide qui se renouvèle chaque année, M.Poullennec a promis qu’ils allaient se "concentrer pour faire grandir cette première sélection" pour une "capitale qui rayonne par [la] diversité" gastronomique:
"Nous allons […] essayer de contribuer à créer cette émulation positive dans le secteur et à faire profiter les voyageurs internationaux, mais aussi la clientèle locale, de toutes ces recommandations."
Sur 69 restaurants moscovites mentionnés désormais sur les pages de l’ouvrage emblématique de Michelin, sept ont été récompensés d’une étoile et deux autres en ont décroché deux, sans compter trois restaurants décorés d’une étoile verte et 15 apparus sur la liste BIB Gourmand.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала