L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Le taux d'incidence au Covid-19 en Allemagne au plus haut depuis la mi-mai

© AP Photo / Markus SchreiberBerlin pendant la pandémie de Covid-19 (archive photo)
Berlin pendant la pandémie de Covid-19 (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 23.10.2021
S'abonnerTelegram
Les autorités allemandes ont signalé que le taux d'incidence au Covid-19 avait atteint 100 pour 100.000 habitants pour la première fois depuis la mi-mai. Un chiffre longtemps considéré comme le seuil déclenchant un confinement strict.
Le taux d'incidence de l'épidémie de Covid-19 en Allemagne est remonté ce samedi 23 octobre à 100 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Il est donc au plus haut depuis la mi-mai.
Cette proportion a longtemps été considérée en Allemagne comme le seuil à partir duquel un confinement strict devait être enclenché. Le taux d'incidence sur sept jours s'établissait à 95 vendredi et autour de 70 il y a une semaine.
Toutefois le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, s'est voulu rassurant samedi à ce sujet, estimant que le pays était mieux armé face à la maladie grâce à la vaccination. Il a toutefois laissé entendre que certaines règles de distanciation comme le port du masque ou la limitation des activités en intérieur pour les personnes non vaccinées resteraient en vigueur jusqu'au printemps.
Au total, 15.145 nouvelles infections ont été recensées au cours des dernières 24 heures dans le pays, contre 4.196 une semaine plus tôt, a précisé l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses. Le nombre de décès quotidiens dus au Covid s'est élevé samedi à 86, pour un total de 95.077 morts depuis le début de l'épidémie.

"D'un état d'urgence à un état de prudence"

Les autorités fédérales et les lander sont actuellement en train de débattre de la sortie de l'état d'urgence sanitaire le 25 novembre prochain, qui s'accompagnera de la levée automatique des restrictions mises en place contre la maladie à moins qu'une prolongation soit votée par le Parlement.
"Nous pouvons sans aucun doute mieux, bien mieux faire face à des incidences plus élevées sans surcharger le système de santé, parce que de nombreuses personnes sont déjà vaccinées", a déclaré Jens Spahn samedi à la radio Deutschlandfunk.
Environ les deux tiers des Allemands bénéficient d'un schéma vaccinal complet.
Le ministre a ensuite évoqué une "transition d'un état d'urgence à un état de prudence puis à un état de normalité, probablement au printemps, s'il n'y a pas de nouveau variant".
Il a toutefois observé qu'en raison de la hausse des contaminations, la pression augmentait sur les hôpitaux de certains lander comme la Saxe ou la Thuringe, qui affichent des taux plus bas de vaccination.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала