Station de pompage de gaz - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

Gazprom: la position de la Moldavie met en péril les livraisons de gaz dans ce pays

© Sputnik . Pavel Lvov / Accéder à la base multimédiaUne usine de transformation de gaz
Une usine de transformation de gaz - Sputnik Afrique, 1920, 23.10.2021
S'abonnerTelegram
La Moldavie, qui doit plus de 700 millions de dollars pour le gaz russe déjà livré, risque de faire face à l'arrêt des livraisons si elle ne rembourse pas sa dette et ne signe pas un autre contrat, a déclaré le géant russe Gazprom.
La position de Chisinau, qui refuse de signer un nouveau contrat avec le groupe russe Gazprom malgré leur dette de plus de 700 millions de dollars et insiste pour prolonger l'entente conclue auparavant, pourrait entraîner l'arrêt des exportations de gaz en Moldavie, a annoncé ce samedi 23 octobre Sergueï Kouprianov, porte-parole de Gazprom.
"À l'heure actuelle, une situation très difficile s'est créée autour des livraisons de gaz russe à la Moldavie. La faute en incombe entièrement aux autorités moldaves. Nous parlons de la crise des non-paiements de la Moldavie pour le gaz russe [...]. En cas d’absence de paiement et de refus de signer un nouveau contrat à partir du 1er décembre, Gazprom peut arrêter les livraisons de gaz en Moldavie", a indiqué M.Kouprianov.
Dans le même temps, Gazprom est prêt à prolonger le contrat actuel si la Moldavie rembourse sa dette.

"Il n'y a pas de politique ici"

Le corps de la dette "s'élève à 433 millions de dollars et, compte tenu du retard de paiement, le montant total de la dette est de 709 millions de dollars". De plus, les autorités moldaves auraient l'intention de liquider la société Moldovagaz, débitrice de Gazprom, ce qui rend le groupe russe perplexe.

"Pour une raison quelconque, les représentants de la Moldavie ne veulent pas reconnaître le montant accumulé de la dette. Ils n'aiment pas non plus le prix du gaz, bien que la tarification soit claire et transparente", a ajouté le responsable.

Il a expliqué que Chisinau demandait que soit prolongé le contrat pour octobre et novembre. Le groupe Gazprom, qui a accepté de prolonger le contrat pour octobre, est également prêt à le faire pour novembre à condition que la Moldavie rembourse l’intégralité de sa dette pour septembre et octobre.

"Il n'y a pas de politique ici, Gazprom est une société par actions qui ne peut pas fonctionner à perte [...]. Il y a des limites à la patience. La Moldavie elle-même provoque une crise de ses propres mains", a-t-il constaté.

Livraisons de gaz russe en Moldavie

Le 30 septembre, Moldovagaz et Gazprom ont prolongé leur contrat pour la durée de leurs consultations, soit jusqu'à fin octobre.
Ce mois-ci, Chisinau importe du gaz au prix du marché -environ 790 dollars pour 1.000 mètres cubes, alors qu'en 2020, le prix moyen du gaz russe pour la Moldavie était de 148,87 dollars. À l'avenir, les autorités moldaves se disent prêtes à payer en moyenne 200-300 dollars les 1.000 mètres cubes.
En échange, Chisinau propose de discuter du remboursement des dettes historiques, ainsi que de reporter la mise en œuvre des dispositions du Troisième paquet énergie de l'UE, qui affecte les investissements de Gazprom dans la république.
Le parlement moldave a décrété l'état d'urgence du 22 octobre au 20 novembre en raison d'une pénurie de gaz dans le pays.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала