Deux classes d’une école de Drancy ravagées par un incendie criminel

© Photo Pixabay / RonaldPlettFlammes (image d'illustration)
Flammes (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 21.10.2021
S'abonnerTelegram
Deux salles de classe de l'école élémentaire Jean-Jaurès à Drancy ont été détruites par un incendie criminel dans la nuit de mardi à mercredi. Deux autres salles sont inutilisables en raison des fumées. Les élèves ont tout de même pu reprendre les cours ce jeudi.
Des individus ont volontairement mis le feu à l’école élémentaire Jean-Jaurès de Drancy (Seine-Saint-Denis) dans la soirée du 19 octobre. Malgré le préjudice causé, tous les élèves ont pu être accueillis ce jeudi matin, a annoncé la mairie. Aucune victime n’est à déplorer.
L’incendie, dont l’origine criminelle ne fait pas de doute selon Actu, a provoqué d’importants dégâts. Deux salles de classe ont brûlé et deux autres sont inutilisables en raison des dégagements de fumée et des suies qui s'y sont déposées.

Plainte déposée

"Indignée" par cet incendie, la ville a décidé de porter plainte, a précisé la maire sur le site officiel de sa commune. "L'école est le lieu de tous les apprentissages, celui où l'on construit l'égalité des chances et la fraternité entre les futurs citoyens. Aucune motivation ne saurait justifier un crime de ce type", y a écrit Aude Lagarde, "révoltée de voir ainsi partir en fumée nos efforts par les agissements de criminels irresponsables".
Les deux classes enfumées "seront remises en état durant les vacances de la Toussaint", a-t-elle encore précisé sur son compte Facebook. Les deux autres, durement incendiées, nécessitent "des travaux plus importants et le remplacement de tout le mobilier" et devraient réaccueillir les élèves avant la fin de l'année.
Une enquête a été ouverte pour identifier le ou les auteurs.

Des écoles brûlées

Le 28 septembre, l'école Paul-Langevin de Nîmes a également été victime d'un incendie criminel. Du matériel informatique a été volé mais les voleurs ont abandonné une partie du butin sur place, rapportait Midi libre.
Une école maternelle a été incendiée le 22 avril à Lille. Les flammes ont détruit plus d’un tiers du bâtiment, soit une surface de 250 mètres carrés. L’incendie a également été considéré comme criminel.
Cette semaine, deux autres établissements scolaires ont reçu une alerte à la bombe, à Orléans et à Saint-Jean-de-la-Ruelle, où près de 350 personnes ont été évacuées, dont Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat tué par Mohamed Merah en 2012.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала