Un lycée de Roubaix fermé après l’agression d’une enseignante

Salle de classe - Sputnik Afrique, 1920, 20.10.2021
S'abonnerTelegram
Une dizaine de jours après l’agression d’une professeur à Combs-la-Ville, une enseignante et été insultée et bousculée mardi 19 octobre à Roubaix (Nord) par un élève extérieur à sa classe. Le lycée a été fermé après l’agression.
Mardi 19 octobre, le lycée Jean-Moulin de Roubaix, dans la métropole lilloise, a été fermé à la demande du corps enseignant après l’agression d’une professeur par un élève.
Selon un communiqué du rectorat, l’enseignante "a été insultée et bousculée par un élève extérieur à la classe alors qu’elle assurait un cours".
Un professeur de l’établissement a raconté à France Bleu que l’élève serait entré dans une classe qui n’était pas la sienne en plein cours. L’enseignante lui a demandé de sortir et de présenter son carnet de correspondance. L’élève aurait refusé. Leur échange aurait dégénéré et il a bousculé la professeur dans le couloir.

Une ambiance tendue depuis la rentrée

Сe même professeur a fait part au média de nombreux soucis et de plus en plus d’incivilités depuis la rentrée. Il a notamment évoqué une bagarre à la machette devant l’établissement le mois dernier et des jets de bombes lacrymogènes à l’intérieur du bâtiment il y a quelques jours.
La rectrice de l’académie de Lille Valérie Cabuil "condamne avec la plus grande fermeté cet acte isolé et assure l’enseignante, ainsi que l’ensemble de la communauté éducative de l’établissement, de son soutien plein et entier".
"L’académie de Lille réaffirme sa solidarité envers tous ses enseignants. Aucune menace ou agression, physique ou verbale, à leur encontre ne peut être tolérée", indique le communiqué cité par France 3.
L’élève impliqué "a fait l’objet d’une mesure disciplinaire conservatoire".
Le lycée a rouvert ce mercredi.

Cinq mois de prison pour l’agresseur de Combs-la-Ville

Cet incident intervient dix jours après celui de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) où une professeur a été violemment projetée contre un mur en plein cours.
Selon les informations d’Actu, le lycéen de 18 ans qui avait bousculé sa professeur a été condamné en comparution immédiate le 13 octobre à une peine de cinq mois de prison avec sursis probatoire de deux ans, avec obligation de soins et de formation.
Il devra également effectuer un travail d’intérêt général et un stage de citoyenneté. Il lui est interdit d’entrer en contact avec sa victime âgée de 66 ans.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала