Format Normandie: la France et l’Allemagne étaient contre la présence des USA, selon Lavrov

© AP Photo / POOLLe sommet au format Normandie
Le sommet au format Normandie - Sputnik Afrique, 1920, 20.10.2021
S'abonnerTelegram
Pendant le mandat de John Kerry en tant que secrétaire d'État américain, la Russie a proposé d’incorporer les États-Unis au format Normandie, mais l'Allemagne et la France ont "catégoriquement" refusé, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que l'Allemagne et la France s’étaient opposées à l'expansion du format Normandie aux États-Unis.
"Lorsque John Kerry était secrétaire d’État et lors d’une visite à Moscou, nous étions à une réception avec Poutine. Poutine a déclaré +Nous voyons que les Américains influencent l’Ukraine […] Pouvons-nous parler à l’Allemagne et à la France afin que vous puissiez adhérer au format Normandie? C’était en ma présence", a déclaré M.Lavrov en marge du club de discussion de Valdaï le 19 octobre.
Selon lui, les États-Unis étaient prêts à considérer une telle proposition si elle venait des participants au format Normandie.
"Eh bien, alors nous avons demandé aux Allemands et aux Français. Ils ont dit +catégoriquement non, nous devons travailler dans le format établi, dans lequel les accords de Minsk ont été signés+", a déclaré le chef de la diplomatie.

Situation aujourd’hui

De son côté, le ministre russe s’est dit favorable à la participation des États-Unis au processus de paix dans le Donbass.
"Si les Américains le veulent, s'ils sont vraiment prêts à soutenir la mise en œuvre des accords de Minsk, alors la question peut être résolue très rapidement", a déclaré Lavrov.
En outre, le chef du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les États-Unis ont une "influence dominante" sur Volodymyr Zelensky.
Рабочий визит президента РФ В. Путина во Францию  - Sputnik Afrique, 1920, 15.12.2019
Le Kremlin explique qui a été le «vainqueur» de la rencontre au format Normandie
Le 6 septembre, Lavrov a évoqué les appels de Kiev à étendre ce format avec la participation des États-Unis. Toutefois, selon M.Lavrov, de tels appels offensent directement la France et l’Allemagne.
Le 10 septembre, la sous-secrétaire d'État américaine Victoria Nuland a annoncé que Washington était prêt à rejoindre le format Normandie s'il aidait à résoudre le conflit dans le Donbass.

Vers une nouvelle réunion?

Le 13 octobre, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a déclaré que les ministres des Affaires étrangères du format Normandie (Russie, Allemagne, France, Ukraine) préparaient une nouvelle réunion après une conversation téléphonique le 11 octobre entre les chefs de ces pays.
Le Kremlin a indiqué que les parties ont convenu de tenir une réunion au niveau des ministres des Affaires étrangères afin de discuter, entre autres, de l'existence de "conditions préalables à une éventuelle organisation d'un sommet de Normandie".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала