Équateur: l'état d'exception décrété pour faire face à la vague de violence liée au trafic de drogue

© Photo Pixabay / stevepbDrogue (image d'illustration)
Drogue (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 19.10.2021
S'abonnerTelegram
Le Président équatorien, Guillermo Lasso a annoncé lundi avoir décrété l'état d'exception pour l'ensemble du pays en raison d'une vague de violence due au trafic de drogue, ordonnant la mobilisation dans les rues de policiers et militaires.

"Dès maintenant, nos forces armées et notre police seront massivement mobilisées dans les rues car nous décrétons un état d'exception sur tout le territoire national", a lancé le chef de l'État dans une allocution diffusée par la chaîne publique EcuadorTV.

"Dans les rues de l'Équateur, il n'y a qu'un ennemi: le trafic de drogue", et "ces dernières années, l'Equateur est passé de pays de trafic de drogue à pays qui consomme également de la drogue", a dit M. Lasso, qui a pris ses fonctions en mai dernier.
Le dirigeant de droite avait décidé plus tôt ce lundi de changer de ministre de la Défense, dans un contexte de crise carcérale, en nommant un général à la retraite, Luis Hernandez.
Entre janvier et août 2021, 1.427 homicides volontaires ont été enregistrés dans le pays, soit 55 meurtres de plus que ceux signalés sur l'ensemble de l'année 2020, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.
Fin septembre, une prison du sud-ouest de l'Équateur a été le théâtre du massacre de 119 détenus, dont certains avaient été démembrés ou brûlés, dans de violents affrontements entre gangs rivaux liés aux narcotrafics, une des pires tueries pénitentiaires de l'histoire d'Amérique latine.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала