Des rappeurs font un nouveau rodéo sauvage à Lyon, un phénomène "éradiqué" pour la mairie

© Sputnik . Vitali Ankov / Accéder à la base multimédiaUn motard
Un motard - Sputnik Afrique, 1920, 18.10.2021
S'abonnerTelegram
Quelques jours après que le maire écologiste de Lyon a déclaré que la municipalité avait "réussi à endiguer le phénomène des rodéos", quatre individus ont été filmés dimanche 17 octobre en train de zigzaguer sur la place Bellecour et dans d’autres rues de la ville.
Le collectif de rappeurs lyonnais Les Daltons fait de nouveau parler de lui. Dimanche 17 octobre, ces quatre membres vêtus de combinaisons rayées de noir et de jaune, comme les frères de la série Lucky Luke, ont effectué un rodéo urbain sur la place Bellecour et les grands axes de l’agglomération.
Les rappeurs ont d’abord fait l’annonce de leur rodéo sur Instagram où ils l’ont ensuite retransmis en direct. Le groupe a posté en outre une capture d’écran de l’article du Progrès en accusant les médias d’abuser sur le sujet. "Une simple balade, ils en font un article".
Une des vidéos les montre également faire des roues arrières tout en devançant à une grande vitesse une voiture de police qui semble ne pas réagir. D’après le quotidien, il n’y a eu aucune intervention des forces de l’ordre. D’ailleurs, le compte Twitter du syndicat FO Police municipale de Lyon a prêté attention aux faits et relayé la vidéo.
Un phénomène qui persiste
Bien qu’il ne s’agisse pas, selon Lyon Mag, du tournage d’un nouveau clip, ce rodéo urbain a interpellé les autorités car il survient seulement quelques jours après que le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet s’est félicité auprès du Progrès d’avoir éradiqué le phénomène.
"Comment pensez-vous que l'on ait réussi à endiguer le phénomène des rodéos",avait-il déclaré.
Sur CNews le maire LR du 2e arrondissement, Pierre Oliver, était d’accord avec le présentateur pour dire que la mairie ne luttait pas suffisamment contre les rodéos urbains.
Il a souligné que l’ensemble de la majorité écologiste et La France insoumise avaient voté contre la proposition d’installer davantage de caméras pour les entraver.
Le leader du groupe écroué
Il convient de rappeler qu’en février 2021, Les Daltons avaient tourné sans autorisation un clip montrant plusieurs armes et des rodéos sauvages, ce qui avait coûté à son leader Many GT neuf mois de prison ferme. Il avait alors 14 mentions et sept condamnations à son casier, y compris pour trafic de stupéfiants, conduite sans permis et détention d’arme.
L’emprisonnement ne l’a cependant pas empêché de se filmer en septembre dernier pour un nouveau clip.
Le syndicat FO Police municipale de Lyon avait dénoncé "une réponse en forme de provocation aux condamnations suite au premier clip". "Clip sauvage, apologie de la violence, des armes, de la vente de produits stupéfiants, des rodéos, mises en scène dégradantes de la police, corruption de la jeunesse...tout y passe".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала