Une "chaîne de contamination" au Holà Cuba Festival à Toulouse, l'ARS lance un dépistage massif

© Photo Pixabay / Free-photosFête (image d'illustration)
Fête (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 17.10.2021
S'abonnerTelegram
Le Festival Holà Cuba qui s’est tenu du 8 au 10 octobre en Haute-Garonne a vu deux cas d'infection au Covid-19 malgré la nécessité de présenter un pass sanitaire pour y entrer. Ceci intervient alors qu’une étude parue dans la revue The Lancet constate que l'efficacité du vaccin de Pfizer diminue de presque de moitié six mois après son injection.
L'Agence Régionale de Santé Occitanie sonne l’alarme après avoir découvert une "chaîne de contamination" formée durant les trois jours du Festival Holà Cuba. Celui-ci a réuni environ 1.300 personnes à Bruguières (Haute-Garonne) le 8 octobre puis à Toulouse les 9 et 10 octobre.
Bien que l’accès ait été conditionné à la présentation du pass sanitaire, deux cas ont été identifiés pour le moment, mais l’ARS Occitanie redoute un potentiel cluster vu le nombre de participants.
C’est pourquoi l’Agence a lancé une première phase de recensement des cas contacts et appelle les festivaliers à se manifester par mail, "afin de pouvoir bénéficier d’un dépistage gratuit dans les meilleurs délais quel que soit [le] statut vaccinal".
En cas d’apparition de symptômes même bénins, l’autorité conseille vivement de s’isoler.

Durée d'efficacité du vaccin le plus largement administré en France

Le 4 octobre la revue The Lancet a publié une étude du laboratoire Pfizer et du réseau de santé américain Kaiser Permanente sur l'efficacité du vaccin de Pfizer, le plus largement administré en France. L’analyse constate la diminution de son efficacité, laquelle passe de 88% dans le mois suivant l'injection de la deuxième dose à 47% après six mois.
Selon le site CovidTracker, au total plus 75,5 millions de doses du Pfizer ont été injectées au 14 octobre en France, contre 10,6 millions de doses du Moderna, plus de 7,7 millions de doses de l’AstraZeneca et plus d’un million de doses du Janssen.
Pourtant en ce qui concerne la protection contre les hospitalisations liées au Covid-19, y compris en cas d'infection au variant Delta, le taux d’efficacité de ce vaccin atteint plus de 90% pour au moins six mois, souligne The Lancer.
La revue note que ces conclusions confirment de précédentes estimations des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et du ministère de la Santé israélien.

"Notre étude confirme que les vaccins sont un outil central pour contrôler l'épidémie et demeurent extrêmement efficaces pour prévenir les formes graves et les hospitalisations, y compris contre le Delta ou d'autres variants préoccupants", a résumé Sara Tartof, principale auteure de l'étude, dans The Lancet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала