Une cinquantaine d’enseignants appellent à porter Éric Zemmour "jusqu’à la victoire" en 2022

Éric Zemmour - Sputnik Afrique, 1920, 16.10.2021
S'abonnerTelegram
À la veille des commémorations de l’assassinat de Samuel Paty, une cinquantaine de professeurs ont lancé une tribune où ils invitent à soutenir Éric Zemmour s’il se présentait à la présidentielle. Ils appellent à une "grande réforme de l’Éducation nationale fondée sur le mérite, l’excellence et l’autorité".
Dans une tribune publiée le 15 octobre par le FigaroVox du Figaro, une cinquantaine de membres de l'Éducation nationale expriment leur soutien à Éric Zemmour, potentiel candidat à l'élection présidentielle de 2022. Ils indiquent que le polémiste serait le seul à ne "pas renoncer à la grandeur intellectuelle de la France".
"L'école républicaine, telle que la concevait la tradition française, a cessé d'exister. L'alliance des libéraux de droite et des libertaires de gauche, comme l'écrivait Éric Zemmour dans son Suicide français, aura eu sa peau. Il suffit pour s'en convaincre d'écouter les airs qu'on fredonne avec contentement au ministère de Jean-Michel Blanquer: autonomie des établissements, discrimination positive, inclusivité, et même multiculturalisme...", ont-ils écrit.
Les professeurs ont assuré porter "le projet d’une école de l’excellence pour tous, en fonction des capacités et de la singularité de chacun".
"Nous, instituteurs, professeurs du secondaire et du supérieur, assistants d'éducation, PsyEN, CPE, chefs d'établissement, appelons de nos vœux une grande réforme de l'Éducation nationale fondée sur le mérite, l'excellence, et l'autorité. Nous croyons que l'élection présidentielle de 2022 est une occasion décisive pour la mettre en œuvre. Éric Zemmour a eu le courage, ces 20 dernières années, malgré les aveuglements et les dénis, de dénoncer publiquement ce que nous dénonçons ici", ont noté les signataires en ajoutant qu’"il semble bien être le seul ayant la capacité et la volonté d'incarner cette politique et de la mettre en œuvre".
En outre, ils ont souligné que sans lui l’école républicaine ne serait qu’une "école de la relégation sociale", mais aussi "du renoncement à la transmission et de l’idéologie post-républicaine", d’un "mélange de catéchisme victimaire et de propagande progressiste".

L’"obscurantisme islamique" dénoncé

À la veille des commémorations de l’assassinat de Samuel Paty, professeur décapité pour avoir montré des caricatures de Mahomet en classe, ils lui ont aussi rendu hommage:
"Lui était resté fidèle à cet esprit des Lumières qu'on s'empresse sans cesse d'invoquer".
Ils ont dénoncé "l'obscurantisme islamique qui interdit à une partie de nos élèves de s'assimiler à notre communauté nationale et à notre imaginaire républicain".
En outre, les auteurs de la tribune ont déploré "le délitement du cadre scolaire et l’explosion de la violence dans les établissements".
"Une atmosphère studieuse et apaisée est la condition sine qua non de la réussite de nos élèves, en particulier des plus faibles", ont-ils indiqué.
En concluant, ils ont appelé "à s’investir dans la campagne pour une candidature d’Éric Zemmour, et à porter celui-ci jusqu’à la victoire".
Ces professeurs ont aussi publié une vidéo où ils lui apportent leur soutien.
Ils ont en outre lancé leur site nommé "Les professeurs avec Zemmour", sur lequel ils invitent leurs confrères à cosigner le texte.

Zemmour au second tour?

Même si le polémiste ne s’est pas officiellement engagé, il reste qualifié dans un sondage Harris Interactive du 13 octobre pour Challenges au second tour de l’élection, après y avoir été placé pour la première fois la semaine dernière.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала