Un député britannique poignardé à mort, l'enquête confiée aux services antiterroristes

CC BY 3.0 / Krokodyl / British police Octavia 5627Une voiture de police britannique
Une voiture de police britannique - Sputnik Afrique, 1920, 15.10.2021
S'abonnerTelegram
David Amess a été poignardé à mort alors qu'il effectuait un déplacement dans sa circonscription, dans l'Essex, à l'est de Londres. La police a annoncé l'arrestation de l'agresseur, précisant qu'elle ne recherche "personne d'autre". L'enquête est confiée aux services antiterroristes.
Un député conservateur britannique, David Amess, 69 ans, a été poignardé le 15 octobre à plusieurs reprises lors d'une permanence parlementaire qu'il tenait dans une église de sa circonscription à Leigh-on-Sea, à l'est de Londres, selon les médias locaux.
Un témoin prénommé Anthony a décrit à la radio LBC un important déploiement policier sur place. "J'ai vu quelqu'un être extrait du bâtiment, mis à l'arrière d'une voiture de police", a-t-il raconté. "Apparemment il a été poignardé à plusieurs reprises", a-t-il ajouté à propos du député.
Plus tard dans la journée, la police locale, qui n'a pas nommé la victime, a indiqué dans un communiqué que l'homme qui avait été retrouvé blessé était mort sur place, en dépit des efforts des services de secours.
La police locale a annoncé l'arrestation d'un homme de 25 ans sur les lieux et la découverte d'un couteau. Elle a précisé qu'elle ne recherchait "personne d'autre" après l'arrestation.

Les services antiterroristes chargés de l'affaire

L'enquête du meurtre a été confiée aux services antiterroristes.

"L'enquête en est à ses débuts et est dirigée par des officiers de la direction antiterroriste", a déclaré le chef de la police locale Ben-Julian Harrington lors d'un point presse.

Les réactions politiques ont immédiatement afflué, dans un pays marqué par l'assassinat en pleine rue en 2016 de la députée europhile Jo Cox une semaine avant le référendum sur le Brexit par un sympathisant néo-nazi.
Le chef du gouvernement conservateur Boris Johnson a exprime son "choc" et sa "tristesse".*
"Nos coeurs sont très choqués et tristes aujourd'hui, après la disparition du député Davis Amess, qui a été tué lors de sa permanence parlementaire, dans une église, après presque 40 ans au service", a indiqué M.Johnson dans une brève intervention télévisée.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала