Le bitcoin passe le seuil psychologique des 60.000 dollars

© Sputnik . Vladimir Tréphilov / Accéder à la base multimédiaСryptomonnaies
Сryptomonnaies  - Sputnik Afrique, 1920, 15.10.2021
S'abonnerTelegram
Au fond du trou en juillet, le bitcoin s’est depuis superbement repris, jusqu’à flirter aujourd’hui avec la barre des 60.000 dollars. Son plus haut historique n’est plus très loin.
Malgré les vents contraires venus de Chine, le bitcoin est revenu à bon port pour flirter de nouveau avec la barre des 60.000 dollars ce 15 octobre, un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis avril dernier.
La plus célèbre des cryptomonnaies a bénéficié d’un joli rebond de 4% en quelques heures, pour flirter avec ce seuil psychologique, avant de refluer légèrement vers les 59.500 dollars, selon la plateforme d’échanges Binance.
Cette envolée journalière pourrait être liée aux récentes révélations de Bloomberg. Le média spécialisé assure en effet que le gendarme américain de la SEC (Securities and Exchange Commission) est sur le point d’autoriser un fonds côté en Bourse (ETF) adossé au bitcoin. Un produit financier extrêmement liquide, déjà autorisé par certains pays comme le Canada, mais que Washington rechignait à mettre en place pour le bitcoin.
Plus généralement, ce retour au sommet témoigne de la volatilité à l’œuvre sur le marché des cryptomonnaies, alors que le bitcoin avait pourtant atteint des abîmes en juillet dernier, retombant sous le seuil des 29.000 dollars.
Vers le record des 65.000?
La bonne forme du bitcoin pousse désormais les investisseurs à tourner leurs regards vers le record historique de la cryptomonnaie, à 64.895 dollars. Un plus haut atteint le 14 avril 2021, avant que l’actif ne dévisse fortement quelques jours plus tard.
La reine des devises virtuelles pourra s’appuyer sur de nouveaux acteurs institutionnels dans sa reconquête des sommets, puisque de nombreux États semblent désormais s’intéresser au marché des cryptomonnaies.
En juin dernier, le Salvador avait notamment donné un cours légal au bitcoin, permettant par exemple de payer ses impôts via cette cryptomonnaie. Des vidéos de clients réglant leur consommation en bitcoins dans les cafés avaient d’ailleurs fleuri sur les réseaux sociaux. La mesure avait cependant suscité la grogne d’une partie de la population.
L’Ukraine avait également pris un chemin semblable mi-septembre, en votant une loi pour légaliser les cryptomonnaies et protéger leurs propriétaires contre la fraude. Ce 14 octobre, Vladimir Poutine s’était aussi exprimé sur le sujet, déclarant que les devises virtuelles n’étaient pas dénuées d’utilité, et pouvaient notamment servir aux transferts d’argent. Le Président russe avait cependant jugé "prématuré" un usage sur le marché des ressources énergétiques, comme le pétrole.
Le bitcoin doit néanmoins composer aujourd’hui avec la concurrence de nouvelles cryptomonnaies, comme le solana ou l’ethereum du russo-canadien Vitalik Buterin. Le développement fulgurant du marché des NFT (non-fungible tokens) pourrait également faire de l’ombre à la reine des cryptomonnaies.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала