Les talibans expliquent leur menace de bloquer les vols de certaines compagnies aériennes

CC BY 2.0 / Jim Kelly / DepartureAéroport international de Kaboul (archive photo)
Aéroport international de Kaboul (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 14.10.2021
S'abonnerTelegram
Le ministère des Transports des talibans* pourrait interdire les vols de deux compagnies aériennes en Afghanistan en cas de refus de leur part de réduire le prix des billets au niveau d’avant le renversement du pouvoir dans le pays.
Les compagnies aériennes Kam Air et Pakistan International Airlines risquent de ne plus pouvoir effectuer leurs vols en Afghanistan si elles ne baissent pas leur prix au niveau d’avant l’arrivée au pouvoir des talibans*, a déclaré le porte-parole du Mouvement, Zabihullah Mujahid.
"Selon le ministère de l’Aviation et des transports, les compagnies privées PIA et Kam Air ont été informées qu’il fallait ajuster les prix des billets, pour qu’ils soient les mêmes qu’au moment de l’arrivée au pouvoir des talibans*. En cas de refus, leurs vols […] seront bloqués", a indiqué M.Mujahid sur Twitter.
Il a appelé les passagers à alerter le ministère de l’Aviation si les prix restaient élevés.

Les talibans* au pouvoir

Les talibans* sont entrés dans Kaboul le 15 août, après avoir intensifié leur offensive contre les forces gouvernementales afghanes sur fond de retrait des soldats américains. Le même jour, le Président Ashraf Ghani a quitté le pays.
Une opération massive d’évacuation de ressortissants étrangers et d’Afghans qui avaient collaboré avec les pays occidentaux s’est déroulée à Kaboul jusqu’à fin août. Les derniers GI’s ont quitté la capitale afghane dans la nuit du 30 au 31 août, mettant fin à la présence militaire des États-Unislongue d’une vingtaine d’années.
Début septembre, les talibans* ont annoncé la composition d’un gouvernement provisoire. Ce cabinet des ministres est dirigé par Mohammad Khasan Ahund, visé depuis 2001 par des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu. M.Akhund a été chef de la diplomatie au sein du premier gouvernement des talibans* (1996-2001).
Le 26 septembre, le gouvernement formé par les talibans* a appelé à la reprise des vols internationaux, promettant sa pleine coopération aux compagnies aériennes et assurant que tous les problèmes à l'aéroport de Kaboul ont été réglés
* Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала