Nucléaire, énergies, transports: ce qu’il faut retenir du plan d’investissement dévoilé par Macron

© AFP 2022 LUDOVIC MARINEmmanuel Macron
Emmanuel Macron  - Sputnik Afrique, 1920, 12.10.2021
S'abonnerTelegram
D'ici à 2030, la France espère favoriser l'émergence de nouvelles industries de pointe, se doter de petits réacteurs nucléaires modulaires et "retrouver un cycle vertueux", a annoncé Emmanuel Macron en présentant son plan d'investissement.
Au cours de cette décennie, la France espère se doter de petits réacteurs nucléaires modulaires, a annoncé ce mardi Emmanuel Macron lors de la présentation à l'Élysée du plan France 2030. Le Président dit souhaiter investir un milliard d'euros dans l'énergie nucléaire d'ici à 2030 pour développer des "technologies de rupture".
Ces petits réacteurs, d'une puissance allant de 25 à 500 mégawatts, sont une des dix priorités de ce plan d'investissement de 30 milliards d'euros.

"L'objectif numéro un, c'est de faire émerger en France d'ici 2030 des réacteurs nucléaires de petite taille innovants avec une meilleure gestion des déchets", a indiqué le chef de l'État.

Selon lui, la France devrait aussi se doter dans cette décennie de deux gigafactories d'électrolyseurs pour devenir "leader de l'hydrogène vert".

Les objectifs

France 2030 est censé favoriser l'émergence de nouvelles filières industrielles de pointe, dont également les énergies renouvelables, l'hydrogène, les semi-conducteurs ou encore les batteries électriques et la mobilité verte.
Un autre objectif annoncé est de "produire en France à l'horizon 2030 près de deux millions de véhicules électriques et hybrides".
Le chef de l'État a appelé à "un investissement massif dans notre stratégie d'innovation et d'industrialisation", en souhaitant que son pays "retrouve un cycle vertueux: innover, produire, exporter et ainsi financer (son) modèle social".
Des investissements massifs sont également nécessaires "pour aider à décarboner" l'industrie. Emmanuel Macron a notamment indiqué que les secteurs de l'acier, du ciment et de la production chimique ont besoin d'hydrogène vert pour remplacer les énergies fossiles. Il a également cité "l'alimentation des camions, bus, trains et avions".
M.Macron a aussi fait le point sur le domaine pharmaceutique et médical en fixant l'objectif de produire "20 biomédicaments" d'ici à 2030:
"Nous devons avoir une médecine de plus en plus personnalisée prédictive".
Enfin, face à la crise des matières premières post-Covid à laquelle sont confrontées la France et l'Europe, il a formulé l'objectif de "sécuriser l'accès aux matériaux", "garantir nos approvisionnements en plastique, métaux" et "investir dans le recyclage" afin de "réduire notre dépendance".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала