Blue Origin va embarquer le capitaine Kirk dans l'espace

© REUTERS / Isaiah DowningLe fondateur d'Amazon et de Blue Origin, Jeff Bezos.
Le fondateur d'Amazon et de Blue Origin, Jeff Bezos. - Sputnik Afrique, 1920, 12.10.2021
S'abonnerTelegram
La fusée développée par la société spatiale de Jeff Bezos Blue Origin, à bord de laquelle le milliardaire américain s'était rendu dans l'espace il y a trois mois, devrait emmener mercredi dans un vol suborbital un équipage entièrement civil, avec William Shatner dans le rôle principal.
Célèbre pour avoir incarné James T. Kirk, capitaine du vaisseau spatial Enterprise dans la série télévisée culte des années 1960 "Star Trek", l'acteur est, à 90 ans, sur le point de devenir la personne la plus âgée à s'être aventurée dans l'espace.
William Shatner et ses compagnons de voyage devraient décoller à bord de la fusée New Shepard depuis la ville de Van Horn au Texas et suivre à peu près la trajectoire du voyage commercial inaugural de Blue Origin en juillet.
Le vol, prévu initialement ce mardi, a été reporté à mercredi 13h30 UTC (15h30 heure de Paris) en raison de conditions météorologiques défavorables.
"Je vais voir l'immensité de l'espace et le miracle extraordinaire de notre Terre et à quel point elle est fragile par rapport aux forces à l'oeuvre dans l'univers", a déclaré William Shatner dans l'émission de télévision "Today" sur NBC.
"Je suis ravi et anxieux - et un peu nerveux et un peu effrayé - à l'idée de cette toute nouvelle aventure."
Ce nouveau lancement constitue un test crucial pour Blue Origin, en concurrence avec des sociétés soutenues par d'autres milliardaires comme SpaceX et Virgin Galactic, afin d'attirer des clients prêts à payer de grosses sommes d'argent pour connaître l'ivresse d'un vol spatial.
L'entreprise de Jeff Bezos n'a pas révélé le montant payé par les passagers et, bien que William Shatner ait indiqué qu'elle l'avait approché, celle-ci n'a pas non plus précisé si certains d'entre eux avaient été autorisés à voler gratuitement.
Le reste de l'équipage est constitué d'un ancien ingénieur de la NASA, Chris Boshuizen, d'un entrepreneur dans la recherche clinique, Glen de Vries, et de la vice-présidente de Blue Origin, Audrey Powers.
D'après la banque de gestion suisse UBS, le marché encore naissant du tourisme spatial pourrait atteindre en une décennie une valeur de trois milliards de dollars (2,60 milliards d'euros) par an.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала