Un jeune homme lynché et poignardé à mort par une dizaine de personnes dans l’Hérault

Un couteau - Sputnik Afrique, 1920, 11.10.2021
S'abonnerTelegram
Une nouvelle personne a été victime d’un règlement de comptes, cette fois dans l’Hérault. Un jeune homme de 24 ans a été battu et mortellement poignardé à plusieurs reprises par groupe d’individus à Agde. Selon les informations préliminaires, le crime pourrait être lié au trafic de stupéfiants.
Un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants est pour le moment l’hypothèse privilégiée par les policiers qui enquêtent sur le meurtre violent d’un jeune homme ayant eu lieu le dimanche 10 octobre à Agde, dans l’Hérault.
D’après Midi Libre, vers deux heures du matin un riverain a appelé les secours et la police après qu’il a été alerté par une bagarre. À leur arrivée, les pompiers ont retrouvé un jeune homme de 24 ans en arrêt cardiaque. Il avait reçu au moins quatre coups de couteau et plusieurs coups sur la tête et n’a pas pu être réanimé.

Un guet-apens

Comme l’écrit Actu, la victime était originaire de la commune voisine de Sète et faisait partie d’une communauté gitane locale. Elle était déjà défavorablement connue de la police et de la justice.
Les premiers éléments font penser que l’homme est tombé dans un guet-apens qui lui a été tendu par un groupe de 10 à 12 inconnus probablement venus d’Espagne. Il n’est pas exclu qu’il les connût.

Une enquête ouverte

Dans les heures suivantes, la scène du crime a été bouclée pour permettre à la police technique et scientifique de réaliser des prélèvements. Ce sont les policiers de la Direction territoriale de police judiciaire -DTPJ- de Montpellier qui sont chargés de l’enquête. Ils saisissent les enregistrements des caméras de vidéosurveillance et sont à la recherche de témoins.

Un habitant de Marseille

Actu précise que le jeune habitait ces derniers mois Marseille et était revenu pendant le week-end. Il convient de rappeler que depuis le début de l'année, 16 personnes ont trouvé la mort dans des règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants dans le département des Bouches-du-Rhône.
Quant à l’Hérault, les médias font régulièrement état de saisies de stupéfiants. Ainsi, le 8 octobre, les forces de l’ordre ont mis la main à Montpellier sur 65g de cocaïne, 795g d'herbe de cannabis et 3,5kg de résine de cannabis. Ils ont interpellé cinq personnes, dont quatre de la même famille, et ont saisi une Kalachnikov, quatre pistolets automatiques plus un important nombre de cartouches.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала