"Marre de ce pays! Que fait la police?": une deuxième ex-Miss agressée en France en deux semaines

© Photo Pexels/Rūdolfs KlintsonsUne tiare (image d'illustration)
Une tiare (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 10.10.2021
S'abonnerTelegram
À peine deux semaines se sont écoulées depuis l’attaque de Vaimalama Chaves, à Paris, et voilà qu’une autre ancienne Miss a été agressée en province. Sa montre lui a été volée.
Delphine Wespiser, Miss France 2012 et chroniqueuse de Touche pas à mon poste (TPMP), a raconté sur Instagram avoir été victime d’une agression samedi 9 octobre.
"Je viens de me faire agresser dans la rue. En un tour de passe-passe, ma montre a disparu", a écrit l’Alsacienne dans une story, avant de dénoncer l’inaction des forces de l’ordre.
"Marre de ce pays! Que fait la police? Nous avons tourné une heure pour retrouver mon agresseur et nous n'avons pas vu une seule patrouille de police pendant tout ce temps", a encore indiqué la chroniqueuse, citant un message d’un abonné qui disait que "la police ne sert à rien".
Selon les informations de Public, la femme a été attaquée par un individu lorsqu’elle sortait de son hôtel en province. À l’issue d’une altercation, Delphine Wespiser a été obligée de lui donner sa montre de quelque 4.000 euros. L’ancienne Miss compterait porter plainte, précise le site.

Attaquée par des mineurs

Le 25 septembre a été un samedi tendu pour une autre reine de beauté, la Polynésienne Vaimalama Chaves. Elle a annoncé avoir été "attaquée par une bande de moins de 18 ans", qui lui a jeté des cailloux "pour rigoler", à Paris. Les jeunes ont en outre tenté de lui voler son téléphone.
Miss France 2019 a réussi à filmer les faits. Dénonçant l’insécurité que vivent les citoyens, elle a porté plainte et a appelé à ne pas rester muet en cas d’agression.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала