Un rapport révèle des faiblesses dans le système de lutte contre le blanchiment en Afrique du Sud

CC BY 2.0 / Marco Verch Professional Photographer / Fraud and money launderingBlanchiment d'argent (image d'illustration)
Blanchiment d'argent (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 09.10.2021
S'abonnerTelegram
En Afrique du Sud, les systèmes de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme souffrent de faiblesses importantes, révèle un rapport du Groupe d'action financière (GAFI), publié samedi.
Les systèmes de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme souffrent de faiblesses importantes en Afrique du Sud, indique un rapport publié ce samedi 9 octobre par le Groupe d'action financière (GAFI).
Le Trésor national et le Centre de l'intelligence financière (FIC) indiquent que l’évaluation mutuelle de l'Afrique du Sud a été menée par une équipe dirigée par le Fonds monétaire international et comprenant des responsables du Groupe anti-blanchiment d'Afrique orientale et australe et des pays membres du GAFI.
Ils estiment que l'Afrique du Sud devait prendre des mesures correctives dans les 18 mois pour remédier aux lacunes identifiées dans le rapport d'évaluation mutuelle.
Le gouvernement a été informé des résultats de l'évaluation, le 1er septembre dernier, et a reconnu les conclusions et les faiblesses contenues dans le rapport, a-t-il été relevé. "Le gouvernement est pleinement déterminé à mettre en œuvre les recommandations contenues dans le rapport et à renforcer l'ensemble du système d'enquête sur les crimes financiers, y compris la lutte contre la corruption", a-t-il été souligné de même source.
Le Trésor national a déclaré qu’il préside un comité interministériel qui supervisait et coordonnait une réponse globale et les actions de suivi à prendre, sur la base des recommandations contenues dans le rapport.

"Le Trésor national fera régulièrement rapport au gouvernement sur les progrès du pays. Le renforcement continu du système de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme du pays est essentiel pour protéger et aider à rendre le système financier intolérant aux abus", relève-t-il.

Le GAFI est un organisme international qui promeut des politiques et des normes de lutte contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération des armes de destruction massive.
L'Afrique du Sud est devenue membre du GAFI en 2003 et est l'un des 39 pays membres. Les membres du GAFI ont défini collectivement des normes internationales de mesures que les pays devraient mettre en œuvre pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала