Le Bénin se dit ''prêt'' pour accueillir ses biens culturels restitués par la France

CC BY-SA 4.0 / Ksperentos / Mairie de Porto-Novo BéninMairie de Porto-Novo au Bénin
Mairie de Porto-Novo au Bénin - Sputnik Afrique, 1920, 09.10.2021
S'abonnerTelegram
Le Bénin a affirmé être ''prêt'' pour accueillir ses 26 objets royaux emportés par l'armée française au XIXe siècle et qui sont actuellement conservés au musée du Quai Branly-Jacques-Chirac à Paris et répartis aussi dans les musées français.
Les autorités béninoises sont prêtes à récupérer les biens culturels dont la restitution a été promise le 8 octobre par Emmanuel Macron lors du sommet Afrique-France à Montpellier, a déclaré à Cotonou le président du comité sur la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Bénin, Tidjani Serpos.

"Nous sommes prêts à accueillir nos œuvres, puisqu'il est confirmé que nos 26 objets royaux emportés par l'armée française vont arriver et que les mânes de nos ancêtres vont les recevoir et les bénir", a-t-il indiqué devant les journalistes.

"Nous irons à l'aéroport pour accueillir nos œuvres, une fois qu'ils seront de retour au bercail. Nous avons déjà pris toutes les dispositions pour leurs transferts provisoires au Fort portugais de Ouidah et ensuite à Abomey, une fois que les travaux de construction du musée de cette ville historique sont terminés", a ajouté M.Serpos.

Restitution d’œuvres d'art au Bénin

Emmanuel Macron a annoncé le 8 octobre, lors du sommet Afrique-France à Montpellier, que la restitution au Bénin des 26 œuvres d'art pillées pendant la colonisation aurait lieu fin octobre.

"Fin octobre, les 26 œuvres du Trésor d’Abomey reviendront dans leur pays. Elles seront la fierté du Bénin”, a écrit le chef de l’État sur son compte Twitter.

La décision de restituer ces pièces au Bénin avait été approuvée par le parlement français en décembre 2020.
Le Bénin avait officiellement porté devant la République française une requête visant à la restitution des biens culturels issus du patrimoine national le 26 août 2016. Il s'agit de pièces, provenant du Trésor de Béhanzin pillé au palais d'Abomey en 1892 pendant les guerres coloniales, qui se trouve dans plusieurs musées (Musée de l'Homme, musée du Quai Branly) et dans les collections privées de la France, souligne un communiqué gouvernemental publié récemment à Cotonou.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала