Talibans au pouvoir en Afghanistan

Un attentat suicide frappe une mosquée en Afghanistan, plusieurs dizaines de morts

© AFP 2022 BASHIR KHAN SAFILa province de Kunduz
La province de Kunduz  - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2021
S'abonnerTelegram
Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées et plus d’une centaine blessées dans une explosion survenue dans une mosquée chiite au sein de la ville afghane de Kunduz en pleine prière du vendredi. Cité par l’AFP, un responsable taliban* a déclaré qu’il s’agissait d’un attentat suicide.
Une importante explosion s’est produite ce 8 octobre dans une mosquée de la ville de Kunduz, dans le nord de l’Afghanistan, pendant la prière du vendredi.
Selon le porte-parole des talibans*, Zabihullah Mudjahid, il y a plusieurs morts et blessés.
"Cet après-midi, une explosion a eu lieu dans une mosquée de nos compatriotes chiites (...) à la suite de laquelle un certain nombre d'entre eux ont été martyrisés et blessés", a-t-il déclaré sur son compte Twitter.
Dans un premier temps, au moins 15 morts et 90 blessés ont été recensés par Médecins sans frontières (MSF).
"Plus de 90 patients blessés et plus de 15 corps" ont été reçus dans la clinique MSF de Kunduz, a déclaré à l’AFP un responsable local de cette ONG, sous couvert d'anonymat. Il a évoqué une évolution prochaine des chiffres. "Nous continuons à recevoir d'autres personnes", a-t-il ajouté.
Plus tard, les sources hospitalières citées par l’agence ont fait état d’au moins de 50 morts et de 140 blessés.
Il s’agit d’une mosquée visitée par la communauté musulmane chiite, minoritaire en Afghanistan.
Selon l'AFP, l’État islamique au Khorassan, branche afghane de Daech*, a revendiqué cette attaque que Matiullah Rohani, responsable régional du gouvernement taliban* en charge de la Culture et de l'Information, avait déjà qualifié d'attaque-suicide.

Daech* en Afghanistan

Les chiites sont régulièrement la cible d'attentats dans ce pays, souvent effectués par la branche locale de Daech*. Cette explosion survient cinq jours après un attentat à la bombe contre une mosquée de Kaboul, qui avait fait au moins huit morts, selon une source au sein des talibans* contactée par Sputnik. Il avait été revendiqué par Daech*.
Auparavant, les talibans* avaient refusé de reconnaître le danger que les djihadistes représentent pour le peuple afghan, en indiquant que Daech* n’était pas une "menace" mais "un mal de tête".
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала